Comment décrypter l’image actuelle du parti socialiste français ?

Comme les autres grands partis politiques français, le PS participe également à la prochaine élection présidentielle de 2022. A l’issue d’un vote interne, le choix a été porté sur Anne Hidalgo pour représenter le parti.

Comme les autres grands partis politiques français, le PS participe également à la prochaine élection présidentielle de 2022. A l’issue d’un vote interne, le choix a été porté sur Anne Hidalgo pour représenter le parti. Cependant, le PS n’arrive plus à s’imposer sur l’échiquier politique national depuis 2017 après le départ du pouvoir de François Hollande. La maire de Paris créera-t-elle la surprise en 2022 ? Que représente aujourd’hui le parti socialiste sur le terrain politique ?

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Anne Hidalgo (@annehidalgo)

Le PS en voie de disparition ?

S’achemine-t-on vers la disparition du parti socialiste en France ? La question mérite bien d’être posée. Considéré comme l’une des deux formations politiques les plus historiques en France aux côtés des Républicains, le parti socialiste est actuellement en perte de vitesse. Son règne au pouvoir aura été de courte durée. En effet, après avoir remporté la présidentielle de 2012 avec François Hollande, on croyait que cette formation de la gauche ferait longue feu comme la droite (1995 à 2012). Cependant, la gloire du PS n’aura duré que 5 ans.

Divisé en mille morceaux avec une fronde interne lors de la présidence de Hollande, ce parti a connu une chute libre en 2017. Il n’a obtenu que 6 % au scrutin présidentiel de 2017 avec Benoit Hamon, un candidat frondeur délaissé par les ténors du parti au profit d’Emmanuel Macron. Depuis cette chute, le parti a enregistré de nombreux départs qui ne sont pas les moindres. Les élections intermédiaires organisées depuis 2017 confirment cette faible popularité dont fait preuve aujourd’hui le PS.

Toutefois, cela n’empêche pas le parti de présenter à la prochaine présidentielle une candidate. Bien que certains militants ne soient pas d’accord avec sa désignation, Anne Hidalgo est celle qui portera la voix du parti socialiste en 2022. Pourrait-elle redonner vie à cette formation politique en déclin ?

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Anne Hidalgo (@annehidalgo)

Une candidate à l’image du parti socialiste

Depuis sa désignation, la candidate du PS a du mal à se mettre sur une bonne dynamique. Bien qu’elle ne cesse de multiplier les déplacements, sa cote de popularité est au plus bas. Depuis de nombreuses semaines, les sondages donnent la maire de Paris à 5 %, un score qui reflète parfaitement ce que pèse aujourd’hui le parti socialiste en France selon plusieurs analystes politiques. Toutefois, la candidate ne compte pas abandonner son ambition, celle de devenir présidente de la République en 2022.

Dans sa course, elle peut compter sur les grandes figures de son parti y compris celui de François Hollande avec qui les relations n’étaient pas au beau fixe. En déplacement le samedi 6 novembre à Tulle, Anne Hidalgo reçoit les conseils de François Hollande. Pour l’ancien locataire de l’Élysée et ancien maire de Tulle, la véritable campagne électorale n’a pas encore commencé.

« Ça patine où ? La campagne n’a pas encore commencé ! », souligne-t-il avant de poursuivre : « Là on se met en route, c’est l’objet de notre visite, la campagne commence véritablement, selon mon expérience, mi-janvier. Anne a encore le temps pour convaincre les Français », déclare-t-il pour rassurer la candidate.

Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis