Comment pratiquer l’auto palpation du sein pour détecter une anomalie ?

Toujours dans le combat contre le cancer du sein, plusieurs pistes continuent d’être explorées. Une des pistes préventives contre ce cancer est l’auto palpation du sein pour détecter une éventuelle anomalie. Découvrez la bonne façon d’effectuer l’auto palpation des seins et ce qui se passe si vous avez l’impression d’avoir détecté une anomalie.

Toujours dans le combat contre le cancer du sein, plusieurs pistes continuent d’être explorées. Une des pistes préventives contre ce cancer est l’auto palpation du sein pour détecter une éventuelle anomalie. Découvrez la bonne façon d’effectuer l’auto palpation des seins et ce qui se passe si vous avez l’impression d’avoir détecté une anomalie.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Démoniya (@demoniyalovebat)

Comment réaliser l’autopalpation mammaire ?

Pour faire une auto palpation, cela nécessite beaucoup de concentration et d’attention. Vous vous placez devant un miroir puis vous observez de façon attentive l’apparence de vos seins sur tous les côtés. Posez vos deux mains sur les hanches et observez si vous ne remarquez rien d’étrange. Faites la même chose avec les bras tendus vers le ciel.

Portez une attention particulière aux changements et signe les plus minutieux :

  • la taille et de l’apparence des seins ;
  • la couleur, telle que les rougeurs ou les veines visibles ;
  • les rides de la peau ou peau d’orange ;
  • un gonflement, épaississement ou gerçures de la peau ou des mamelons ;

Après cette étape d’observation, palpez-vous les seins à l’aide des 3 doigts de votre main (index, majeur et annulaire). Tout en vous déplaçant, servez-vous de la pulpe de vos doigts pour faire des petits cercles.

Le sein gauche peut être palpé avec la main droite et le sein droit avec la main gauche. Lorsque vous vous retrouvez au niveau du mamelon, pincez-le doucement pour vous assurer qu’il n’y a pas de flux de liquide ou de sang qui en sort. Il existe plusieurs façons de palper le sein.

Que doit-on retenir concrètement ?

Quelle que soit la méthode choisie, il est très important de ne jamais oublier la partie entre la poitrine et l’aisselle, qui est la partie incurvée sous le bras. Tant que vous palpez bien le sein, aucune méthode n’est meilleure que l’autre.

Réalisez une auto palpation de votre sternum (l’os situé entre vos seins). Vous pouvez également palper sous la clavicule, un os situé près de l’épaule, au-dessus de la poitrine. Au cours de la palpation, vous pouvez ressentir des grumeaux ou des points durs. Vous devez finir la palpation par le mamelon. Pincez délicatement le mamelon. Il se pourrait que rien ne se passe, et il est également possible que du liquide s’écoule. Enfin, essayez de lever votre second bras et répétez le même examen sur le second sein.

Que faut-il faire après l’auto palpation des seins ?

Si vous voyez ou sentez quelque chose d’étrange, veuillez prendre rendez-vous avec votre médecin généraliste ou votre gynécologue. Le médecin ou le gynécologue palpera à nouveau vos seins pour confirmer ou infirmer vos anomalies remarquées pendant votre auto palpation. Si vous êtes âgée de plus de 30 ans, il peut recommander d’autres tests, tels que des mammographies, une échographie, une IRM mammaire ou des analyses de sang. N’oubliez pas de consulter votre médecin généraliste ou gynécologue une fois par an. Cela est conseillé, car l’auto palpation des seins ne remplace pas la consultation.

 

Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis