Comment profiter des bienfaits du silence pour une bonne santé mentale !

Beaucoup l’ignorent, mais garder le silence ou vivre loin du bruit procure d’innombrables bienfaits pour la santé et donne surtout le sentiment de bien-être et de paix. Même si le silence suggère le vide, il offre une plénitude au corps, à l’esprit et l’âme. Scientifiquement, le silence peut-être bénéfique à la santé humaine de plusieurs façons.

Beaucoup l’ignorent, mais garder le silence ou vivre loin du bruit procure d’innombrables bienfaits pour la santé et donne surtout le sentiment de bien-être et de paix. Même si le silence suggère le vide, il offre une plénitude au corps, à l’esprit et l’âme. Scientifiquement, le silence peut-être bénéfique à la santé humaine de plusieurs façons.

Le silence concourt à la réduction de la pression artérielle

Dans une étude qui date de 2006, les scientifiques ont apporté les preuves que le fait de se plonger dans une période de silence deux minutes après avoir écouté de la musique réduisait considérablement la fréquence cardiaque ainsi que la pression artérielle. Même exposé à une musique douce et relaxante, les bienfaits du silence pour le cœur et le silence tendent à diminuer.

Plus convaincantes, des études antérieures, menées précisément en 2003 avaient déjà permis d’associer l’augmentation de la fréquence et de la pression artérielle à un environnement chroniquement bruyant.

Le silence contribue à améliorer la concentration et se focaliser sur un but

si les examens importants se déroulent loin des bruits, ou si les scientifiques s’enferment dans leur laboratoire sans fond sonore, ce n’est pas anodin. Le silence est facteur important pour maitriser sa concentration. Loin des stimuli externes du bruit, le cerveau humain se concentre beaucoup mieux sur la tâche à accomplir.

En 2021, une étude s’est portée sur un échantillon de 59 personnes soumises à des tâches nécessitant la concentration, avec du silence, des paroles et des sources sonores en arrière-plan. Il s’est très rapidement révélé que ceux qui ont travaillé en silence ont connu la charge cognitive la plus basse et les niveaux de stress les plus faibles.

Le silence stimule la croissance du cerveau

Le calme de l’esprit pourrait amener à un esprit plus sain. Une expérimentation avec les souris a été réalisée en 2013. À l’issue de cette dernière, il s’est révélé qu’après deux heures, le silence a stimulé le développement des cellules de l’hippocampe des souris, la zone du cerveau qui contrôle la mémoire et les émotions.

Bien que ces résultats n’aient pas encore été expressément constatés chez les humains, il s’agit d’une suggestion pour approfondir les recherches, vu les similarités physiologiques entre ces mammifères et l’homme.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Les Terres D’Alma (@lesterresdalma)

Le silence peut réduire le stress

Lorsqu’on est exposé à la sonorisation durant un concert, il nous arrive très probablement de ressentir un sentiment d’accablement. C’est un phénomène mental qui a une explication physiologique.

La même étude qui nous a révélé que le silence améliore la concentration revient nous confirmer ici que ceux qui effectuaient leur tâche dans une salle en fond sonore présentaient des taux plus élevés de cortisol, l’hormone à l’origine du stress. À un certain niveau, le cortisol peut entrainer la prise du poids, de l’insomnie chronique et des maladies parfois graves.

Par ailleurs, le silence a d’autres bénéfices plus importants pour la santé. On peut citer : la stimulation de la créativité, calmer les idées noires et d’autres encore…

Enfin, pour provoquer le silence autour de soi, il est recommandé de commencer par adopter des gestes de changements progressifs. D’abord, à commencer par réduire la musique dans son logement, à faire de votre véhicule une zone sans bruit, et à se passer des écouteurs.

Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis