Covid-19 : A quelle catégorie de personnes la troisième dose du vaccin est-elle destinée ?

La HAS recommande d’attendre au minimum 6 mois entre la deuxième et la troisième dose.

La HAS recommande d’attendre au minimum 6 mois entre la deuxième et la troisième dose. Une catégorie de personnes est prioritairement concerné par la 3ème dose du vaccin anti-Covid.

 A quelle catégorie de personnes la troisième dose du vaccin est-elle destinée ?

La campagne intensive de vaccination a débuté en septembre. Elle cible les groupes suivants :

  • Les personnes des maisons d’EHPAD,
  • Les patients présentant un risque de formes sévères,
  • Les individus âgés de 65 ans et plus,
  • Les individus qui présentent des comorbidités, multipliant le risque de formes sévères de Covid-19.

De plus, les individus primo vaccinés avec le vaccin Janssen, pourront avoir le vaccin à ARNm (Pfizer ou Moderna) dans les quelques semaines suivant la première injection.

Soulignons au passage que dans son avis du 30 avril, la Haute Administration de la Santé (HAS) a demandé à ce qu’une troisième dose de vaccin soit administrée aux patients immunodéprimés présentant une double vulnérabilité. En effet, ils risquent de développer une forme sévère de Covid-19 en étant très peu protégé par la vaccination.

Troisième dose : Quel vaccin anti-Covid est utilisé ?

Dans son avis du 15 octobre, la Haute Administration de la Santé a recommandé de se conformer aux règles de droit commun en se servant pour les rappels « que des produits qui ont reçu une extension de l’AMM à cet effet », à savoir le Pfizer. Pour Moderna, la HAS recommande de patienter le temps que « les agences européennes fournissent les précisions attendues dans le cadre de l’AMM en cours de révision ».

En attendant, le vaccin de Pfizer, « qui a déjà reçu une extension de l’AMM et est désormais accessible dans les villes et les centres de vaccination, peut être utilisé pour des injections de rappel, quel que soit le vaccin qui a été utilisé en primovaccination », a déclaré la HAS dans sa publication.

La 3ème injection peut-elle être injectée avec un autre vaccin ?

Le principe de la vaccination « hétérologue » a été approuvé par les autorités françaises, c’est-à-dire l’utilisation de différents vaccins en séquence.

C’est sur la base de ce principe que la HAS recommande que les personnes qui reçoivent la première dose du vaccin AstraZeneca puissent recevoir une deuxième injection de vaccin à ARN.

Quant à la troisième dose, les vaccins à ARN de Pfizer et Moderna sont très similaires, et la HAS recommande également une vaccination « hétérologue ». Elle a estimé dans un avis du 24 août que « peu importe le vaccin qui est utilisé pour la primo-vaccination avec un vaccin à ARNm, jusqu’à présent, il n’existe pas de preuves suffisantes pour demander préférentiellement l’injection d’un vaccin par rapport à l’autre, la dose qui sert de rappel ».

En résumé, les vaccins à ARNm (Pfizer et Moderna) qui sont désormais accessibles, sont d’une très grande efficacité contre les différentes formes sévères du Covid-19, y compris celles en rapport avec le variant Delta, et ils peuvent être utilisés tous les deux de façon combinée. Si vous êtes vacciné avec le vaccin Moderna pour la première dose, vous avez la possibilité d’avoir la troisième dose de Pfizer, et vice versa.

Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis