Covid-19 : Bilan de la journée du lundi 30 août 2021, 98 nouveaux décès !

On ne compte plus les morts, tant la pandémie du COVID-19 ne finit pas de faire des victimes. Si depuis quelque temps on a eu un peu de répit, la situation semble avoir changé. Le nombre de décès journalier est reparti à la hausse ce qui n’est pas de nature a rassuré les populations, vu les nombreuses réformes privatives auxquelles elles ont été astreintes.

Rien que pour la journée d’hier, on parle de 98 décès. Ceci sera peut-être de nature à faire fléchir les manifestants anti-pass et anti-vax.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par My Guru Cancer (@bethanywebbyoga)

Le nombre de décès double en 1 jour

Le nombre de décès journalier a connu un véritable bond ce lundi. Depuis l’annonce des chiffres par Santé Publique France ce lundi soir, la peur s’est à nouveau installée chez la plupart des citoyens. Pas moins de 98 personnes sont décédées pour la seule journée d’hier. C’est déjà plus du double des chiffres de la veille.

Même si cela ne remet pas en cause l’efficacité des mesures mises en place par le gouvernement, il est important de relever que le nombre d’hospitalisations pour cause de Covid-19 a également augmenté. Le nombre de personnes en soins critiques suit la même tendance. Autant dire que la rentrée commence mal dans le pays.

La vaccination est-elle la solution ?

Pour les autorités sanitaires, la quatrième vague épidémique de Covid-19 et ses statistiques qui sont de nature alarmante ne devraient pas occulter l’efficacité des mesures de restriction en cours.

Toujours selon Santé Publique France, la vaccination aurait déjà sauvé 50 000 personnes de la mort et le chiffre de 50 millions de primo vaccinés devait être atteint d’ici une semaine.

Rappelons que le gouvernement espérait atteindre ce chiffre depuis plusieurs jours déjà. Ce n’est pas pour rien que l’OMS se dit « gravement inquiète de la stagnation » de la vaccination sur le vieux continent.

Toutefois, avec la mise en vigueur du pass sanitaire obligatoire pour les travailleurs en contact avec le public, le gouvernement espère durcir le ton. Les mouvements anti-pass sanitaire s’essoufflent déjà et le gouvernement à travers le ministre Olivier Véran espère qu’il s’étouffe complètement dans les semaines à venir.

L’annonce d’un cas de décès après vaccination en Nouvelle-Zélande sur le site de Top Santé a quelque peu conforté les défenseurs des mouvements anti-pass sanitaire. Le site rappelle cependant que ce serait un cas isolé et que beaucoup d’autres paramètres entrent en ligne de compte.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Camille Arnoulet (@camillearnoulet)

Des raisons de garder espoir

Malgré le nombre de décès qui a augmenté ces derniers jours, il convient de relativiser sur la gravité de la quatrième vague. Selon le Ministère de la Santé, le taux d’incidence tous âges confondus est en baisse, et ce pour le 13e jour consécutif. Cela est plutôt encourageant pour la suite.

À partir de cette semaine, les professionnels des métiers de restauration-hôtellerie, les employés des centres commerciaux, des salles de cinéma et des musées voient leur liberté un peu plus restreinte. Le pass sanitaire pour les travailleurs en contact avec le public fait grincer les dents, mais au vu de l’augmentation des cas de décès, la mesure semble opportune.

Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis