Covid-19 en Europe : nombre de décès record de la Covid-19, 1000 personnes meurent en Russie !

Le 15 octobre 2021, les autorités russes ont dénombré un nombre important de décès pour le troisième jour consécutif.

Le 15 octobre 2021, les autorités russes ont dénombré un nombre important de décès pour le troisième jour consécutif. Dans le même temps, la prise de vaccin diminue.

Covid-19 : le nombre de morts en Russie dépasse les 1 000 en 24 heures

Vendredi 15 octobre, la Russie a dénombré 1 002 personnes décédé du Covid-19 en seulement 24 heures. C’est l’une des rare fois où le Covid-19 a dépassé, depuis le début de la pandémie, le seuil des 1 000 décès par jour.

Signalons au passage que la campagne de vaccination dans le pays n’est pas du tout avancée. Les statistiques officielles du gouvernement montrent qu’il y a 1 002 décès et 33 208 nouvelles infections, constituant ainsi un record pour le nombre de personnes mortes et le nombre de nouvelle contaminations dénombré pour 3 jours succinct.

Selon Web professionnel Gogov, en raison de la méfiance du public, l’épidémie a éclaté alors que seulement 31% des Russes étaient complètement vaccinés. Dans le même temps, la population Russe fait partie des plus infectées par le Covid-19 parmi les pays d’Europe. Ce dernier se propage car les restrictions sanitaires imposées par le gouvernement sont très limitées, bien que certaines zones aient réintroduit l’obligation de montrer un code QR lors de l’entrée dans les lieux publics.

Le niveau de vie des Russes a baissé

Le Kremlin est soucieux de protéger l’économie et refuse d’imposer des restrictions majeures dans tout le pays, tout en affirmant que le faible taux de vaccination contre le nouveau coronavirus est « inacceptable ». En tout début de semaine, Dmitri Peskov, représentant du Kremlin, a affirmé : « Notre première préoccupation est de trouver le bon équilibre entre briser les chaînes de contaminations […] et préserver les règles pour favoriser un bon fonctionnement économique et que les personnes continuent à se faire des économies. »

Depuis 2014, le niveau de vie des Russes a baissé, ce qui a pesé sur le prestige des autorités. Le Kremlin a aussi promis cette semaine que le système médical est en mesure d’accueillir de plus en plus de patients. Un porte-parole du Kremlin a déclaré que depuis le début de la crise, la Russie a accumulé de l’expérience et « plusieurs infrastructures médicales ont été mobilisées ». Pour lui, « Il existe maintenant plus de technologies de traitement, plus de surveillance médicale et plus de capacités d’infrastructure ».

Quelle serait la cause de cette hausse?

Les autorités ont blâmé les Russes pour leurs actions. Mikhail Murashko, chef de la Santé, a d’abord attribué les problèmes présents à un « comportement de la population et à une vaccination », bien qu’il existe plusieurs vaccins nationaux disponibles.

Par ailleurs, le mauvais respect des gestes barrières a également contribué à la propagation du virus. Des enquêtes indépendantes montrent que plus de la moitié de la population Russe n’a pas l’intention de se faire vacciner.

Depuis le début de la crise, le nombre officiel de morts en Russie est de 222 315, le nombre le plus grand en Europe. Malgré cela, les chefs de la Russie sont accusés de négliger la gravité l’épidémie dans le pays. Le grand établissement de statistique de Rosstat, qui dispose d’une compréhension approfondie des décès liés au coronavirus, fait état de plus de 400 000 morts signalés.

Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis