Covid-19 en Outre-Mer : le confinement sera levé le samedi 25 septembre !

Les territoires d’outre-mer étaient aux premières heures de la pandémie relativement épargnées. Néanmoins sous l’impulsion du variant Delta, ces territoires ont connu une quatrième vague très violente ayant entraînée la mise en place de nouvelles restrictions cet été.

Les territoires d’outre-mer étaient aux premières heures de la pandémie relativement épargnées. Néanmoins sous l’impulsion du variant Delta, ces territoires ont connu une quatrième vague très violente ayant entraînée la mise en place de nouvelles restrictions cet été. En raison de l’amélioration de la situation sanitaire ces dernières semaines, le préfet de l’île de France vient d’annoncer la levée, le samedi 25 septembre, du confinement.

 

Levée du confinement en Réunion à partir du samedi 25 septembre

En raison d’une quatrième vague très violente dans les territoires d’outre-mer, des restrictions ont été mises en place durant l’été. Un couvre-feu a ainsi été instauré et un confinement est également entré en vigueur le 31 juillet.

Mais depuis quelques semaines, la situation s’est peu à peu améliorée entraînant la levée du confinement. Le préfet de l’île de France vient de l’annoncer ce mercredi 15 septembre dans un communiqué. « Pour la cinquième semaine consécutive, la situation épidémique s’améliore à La Réunion », a affirmé Jacques Billant.

 Le préfet a également rappelé que « les dernières données de Santé publique France en date du 11 septembre font (…) état d’un taux d’incidence à 99 et d’un taux de positivité à 2,1 (soit au niveau des moyennes nationales) ». Il faut aussi noter que le couvre-feu sera également repoussé à 23 heures.

Le passe sanitaire bientôt en vigueur en outre-mer

La situation sanitaire en outre-mer semble stable, même si cette vague de contamination n’est pas encore totalement passée. En Guadeloupe par exemple, le pic semble être passé selon Bruno Jarrige, le directeur médical de crise du CHU. En Martinique, la situation est la même, mais en Nouvelle-Calédonie, les avancées restent un peu mitigées.

Olivier Véran a été interpellé à l’Assemblée nationale par la députée Justine Bénin, pour savoir s’il y aura une entrée en vigueur du pass sanitaire dans ces territoires. 

Le ministre de la Santé a ainsi affirmé que « quand nous quitterons l’État d’urgence sanitaire, à l’heure du déconfinement, nous adapterons au cas par cas, territoire par territoire, la mise en place d’un pass sanitaire qui s’appliquera, mais dans des conditions différentes de la métropole ». 

Rappelons qu’à La Réunion, le pass sanitaire est en vigueur depuis le 21 juillet, à l’image de la métropole. En Guyane, l’annonce d’une éventuelle entrée en vigueur du pass sanitaire a entraîné quelques protestations. Les protestataires ont ainsi érigé un barrage sur l’un des principaux axes routiers de l’île de Cayenne.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par La Martinique (@martiniquetourisme)

La rentrée scolaire enfin effective

En Martinique, en Guadeloupe, à Saint-Martin, à Saint-Barthélemy et en Guyane, la rentrée fut reportée de 15 jours en raison de la situation grave d’il y a quelques semaines. Mais ce lundi, les écoliers ont enfin pu reprendre le chemin de l’école. Toutefois, le protocole sanitaire de cette rentrée sera ultra-strict. 

À l’Académie de Martinique par exemple, les élèves de maternelle et de primaire ainsi que les collégiens et lycéens pourront venir dans leur établissement au moins une demi-journée par semaine. La Guadeloupe, la Guyane ou Saint-Martin seront également soumises au protocole national de niveau 4.

Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis