Covid-19 : les chiffres sont en baisse et la quatrième vague semble se stabiliser !

Les toutes dernières informations sur l’avancée de la crise sanitaire du coronavirus sont rassurantes. Les autorités gouvernementales et sanitaires s’accordent sur la baisse des chiffres de la pandémie dans l’hexagone. On tend à coup sûr vers l’achèvement de la quatrième vague.

Les dernières mises à jour affichent le ‘’vert’’

Depuis le 31août, les différents rapports indiquent une baisse légère du nombre du cas de contamination. On note également une baisse d’affluence vers les hôpitaux. Des indicateurs qui virent nettement au vers et qui, sans doute, rassurent quant à l’éventualité de la fin de la quatrième vague.

À ce sujet, le Premier ministre a mentionné que même s’il y avait du travail, la quatrième vague est maitrisée à son stade actuel. Dans une interview accordée à BFM TV, le Premier ministre indique toujours qu’en l’état actuel des choses, le retour à une vie normale est probable dans les toutes prochaines semaines.

En effet, selon les rapports statistiques sur la propagation du virus en date du 31 août, la moyenne des nouvelles contaminations est chiffrée à 16.583 contre 17.358  un jour plus tôt. Selon le même bilan, 124 morts contre-enregistrés ce qui équivaut à 17 de moins que mardi dernier. Dans les centres de réanimation, 218 nouveaux cas suivent des soins intensifs, soit 4 de plus que mardi passé. Il faut par ailleurs noter que 941 personnes ont été reçues dans les hôpitaux ces dernières 24 heures contre 204 de moins à considérer le nombre du mardi passé.

De nouvelles variantes invitent à la prudence

Dans son dernier bulletin épidémiologique d’il y a quelques heures, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a classé une nouvelle variante à suivre de près. Cette nouvelle variante nommée ‘’Mu’’ ou B.1.621 a été identifiée en janvier, en Colombie, son foyer. Mais à considérer la façon dont il se propage, l’OMS suggère qu’elle doit faire l’objet d’une attention particulière.

L’une des craintes des scientifiques de l’organisation est que cette variante ne résiste pas aux vaccins qui sont en train d’être administrés actuellement. Actuellement, la prédominance de la variante ‘’Mu’’ est concentrée au niveau de son foyer originel où il représente 39% des cas. En équateur, un pays voisin, elle représente 13% des cas totaux du covid-19 répertoriés selon les chiffres de l’OMS. Toutefois, il faut noter qu’elle touche également des proportions faibles d’autres pays et susceptibles de débarquer partout.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par ℳarie (@mariie.lmd)

Vers une immunité collective en France…

D’après les chiffres publiés par le ministère de la Santé, ce mardi, seulement 9.5 millions de  Français dans la tranche d’âge de 12 ans et plus ne sont pas encore vaccinés. À se référer à cette même source, 48.5 millions des Français ont reçu au moins une première dose de vaccin tandis que 43.9 millions sont totalement vaccinés. Cet « impératif de santé publique » invite à un peu d’optimisme et serait sans doute à l’origine de ce dessus pris sur la crise sanitaire.

Par ailleurs, sur le plan européen, il faut noter que 70% des personnes sont complètement vaccinées. La France, l’Allemagne, l’Espagne, le Portugal et l’Irlande figurent comme les nations ayant les plus vaccinés leur population.

Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis