Éric Zemmour est-il allé trop vite dans sa campagne et ses habitudes ?

Le candidat non déclaré à la présidentielle, Éric Zemmour multiplie les sorties. Récemment à Londres et encore ce samedi à Marseille, les déplacements du polémiste ne connaissent jamais de fin heureuse.

Le candidat non déclaré à la présidentielle, Éric Zemmour multiplie les sorties. Récemment à Londres et encore ce samedi à Marseille, les déplacements du polémiste ne connaissent jamais de fin heureuse. Une situation qui pousse à se demander s’il ne se précipite pas dans ses habitudes et plus encore dans sa campagne.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Eric Zemmour (@ericzemmour_)

Un mauvais empressement dans sa campagne

En déplacement dans la ville de Marseille, le polémiste Éric Zemmour s’est encore donné en spectacle. Au terme de cette visite, il s’est fait prendre alors qu’il faisait un doigt d’honneur à une passante qui s’en est prise à sa personne. Une image qui a rapidement fait le tour des réseaux en suscitant des réactions au sein de la classe politique et dans le peuple. Cette situation est un fait désagréable certes, mais l’autre fait plus probant encore concerne la mauvaise organisation autour de ses sorties.

En réalité, au cours de son déplacement à Marseille, il n’y avait pratiquement pas de partisans venant à sa rencontre. Une situation qui pousse à croire que le polémiste et son équipe ne ferait pas un travail de fond avant de s’engager dans des visites. La vérité semble se présenter d’elle-même, Éric Zemmour ne dispose pas d’un appareil politique efficace capable de le conseiller dans le cadre de sa campagne.

Des habitudes peu recommandables

Les attitudes d’Éric Zemmour ont suscité des indignations dans le rang des politiciens. Depuis le début de ses actions politiques le journaliste n’a pas cessé de multiplier les bavures. Des habitudes qui ne concordent pas avec les ambitions politiques élevées. D’un côté, l’on pourrait comprendre les attitudes de l’homme des médias. En effet, ayant fait carrière dans les médias, il ne serait pas habitué au calme et à la rigueur que devrait afficher un homme politique.

Tout bien réfléchi, il ne serait pas familier au savoir-vivre dans la société. D’un autre côté, on pourrait lui en vouloir parce que ce dernier est censé montrer plus de retenue dans ses propos et actions. Ces faits portent à croire que le polémiste ne serait pas taillé pour la politique. Le polémiste qui devrait, annoncer sa candidature définitive dans les jours à venir devrait reconsidérer la question de ses habitudes.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Eric Zemmour (@ericzemmour_)

Des points en moins dans les sondages

Depuis quelque temps, le polémiste connait une baisse vertigineuse dans les sondages. Cet état de choses se justifie par les incivilités de ce dernier lors de ses sorties. En matière de stratégies politiques et d’image, il semble ne pas contrôler la situation. Les évènements à Marseille pourraient encore empirer la situation de l’homme des médias si tant est qu’il se présente réellement aux élections.

Au début, ses prises de position lui ont valu quelques soutiens au sein de la classe politique. Cependant, il mettrait déjà tout en péril à cause des prises de positions assez radicales. Selon les sondages, Éric Zemmour serait persona non grata au sein même du peuple qui le juge dangereux pour la société. L’ironie de la situation est que ce dernier ne semble pas s’en soucier. Quoi qu’il en soit, la réalité est probante. Éric Zemmour ne tient plus dans le cœur du peuple. Un peu plus de calme et de stratégies seraient souhaitables si éventuellement il se porte candidat aux élections présidentielles.

Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis