Freeze Corleone : Les mauvaises nouvelles s’enchaînent pour le rappeur… Son label le lâche et cela n’a rien d’étonnant !

Ce n’est décidément pas la meilleure période pour le rappeur Freeze Corleone. S’il est en train de faire face à plusieurs accusations concernant les propos antisémites contenus dans ses chansons, une autre nouvelle abasourdissante vient encore de lui tomber dessus.

Les choses ne sont pas au beau fixe pour Freeze Corleone. Il est déjà visé de part et d’autre par plusieurs personnalités du monde politique pour une frasque assez grave. En effet, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, la LICRA et une cinquantaine de députés sont bien décidés à le traîner en justice pour propos antisémites et apologie du régime nazi. Une enquête fut donc lancée sur les différents clips vidéo et chansons du rappeur. Pourtant, ce dernier n’est pas au bout de ses surprises, car ce vendredi 18 septembre, le label Universal Music France a annoncé une nouvelle effarante. Il s’est désolidarisé en mettant un terme à sa collaboration avec le rappeur. Découvrez la suite dans la lecture de cet article !

La menace Fantôme, le nouvel album qui crée des polémiques !

Ça fait un peu plus d’une semaine que le nouvel album de Freeze Corleone est sorti et on peut bien dire qu’il cartonne. Cette œuvre est un véritable succès pour le jeune chanteur puisqu’elle fait partie des plus cotés actuellement sur les plateformes de streaming. Cependant, le rappeur doit faire face à une terrible polémique.

https://www.instagram.com/p/CFX3OIxJK_3/

Si Freeze Corleone ne s’est jamais dérangé pour faire connaître sa position, les propos qu’il a tenus dans son dernier album auront eu raison de lui. Pour certains, il aurait même choisi exprès le 11 septembre comme la date de sortie de son album. Dans ses publications, le jeune homme n’a jamais caché son complotisme ni son obsession pour les juifs.

D’ailleurs, il revient assez fréquemment sur ces sujets délicats. Cependant, certaines paroles de chansons de son nouvel album furent la goutte d’eau qui fit déborder le vase. La Ligue Internationale Contre le Racisme et l’Antisémitisme (LICRA) a découvert ses propos peu respectueux de l’éthique et n’a pas hésité à le dénoncer sur les réseaux sociaux. La LICRA a partagé une compilation des paroles les plus douteuses du rappeur.

On pouvait clairement entendre Freeze Corleone qui fait référence à Adolf Hitler et à la Shoah. Les plaintes de la LICRA sont remontées jusque dans les strates du monde politique. Le ministre de l’Intérieur, ainsi que d’autres éminentes personnalités exigent désormais une sanction contre le jeune homme.

Le label prend ses distances vis-à-vis de Freeze Corleone

La justice est actuellement en charge de l’affaire qui promet de faire bien plus de vagues encore. C’est sans doute ce que craint le Label Universal Music France. C’est ce dernier qui publie l’album du rappeur depuis plus d’une semaine et cela aura certainement donné une plus grande portée à ses propos antisémites et racistes.

https://www.instagram.com/p/CFWsO7rpgcL/

Si cette situation risquait fort d’entacher la réputation du label, il s’est bien empressé d’annoncer la fin de sa collaboration avec Freeze Corleone. C’est dans un communiqué qu’Universal Music France a fait connaître sa position. Une décision qui ne vient pas au moment opportun, car si des enquêtes avaient été menées sur le rappeur, le label aurait sans doute découvert cet aspect de sa personnalité.

De toute façon, cette décision ne semble pas affecter le jeune homme qui a d’ailleurs publié un message sur Twitter. Il y déclarait qu’il était enfin libre et remerciait ses fans pour leur soutien. Aussi, il affirme qu’il ne compte pas arrêter son ‘’marathon’’. Si ses derniers mots sont assez ambigus, la décision de la justice ne le sera certainement pas.


Avatar

Jennifer Lunton

Passionnée par les mots, j’ai un grand plaisir à partager toutes mes découvertes. Soif de connaissances, je rédige sur tous les sujets pour mon plus grand bonheur. Retrouvez alors tous mes articles au plus vite !