La chute d’Éric Zemmour est qualifiée de vertigineuse dans les sondages !

À quelques mois de la présidentielle 2022, le polémiste Éric Zemmour dans le cadre des élections présidentielles connait depuis peu une régression dans les sondages.

À quelques mois de la présidentielle 2022, le polémiste Éric Zemmour dans le cadre des élections présidentielles connait depuis peu une régression dans les sondages. Une chute qualifiée de vertigineuse en se référant à la constance dont il a fait montre jusque-là dans les intentions de vote auprès des Français.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Eric Zemmour (@ericzemmour_)

Une régression colossale

Les sondages ne sont plus en faveur d’Éric Zemmour. L’éditorialiste en effet des points dans les enquêtes d’opinions. Cette situation semble s’aggraver au fil des jours. Or quelques mois plus tôt, Éric Zemmour figurait dans le top des sondages derrière le président sortant et Marine Lepen. Ayant prévu officialiser sa candidature dans les jours à venir, les présages ne semblent pas favorables à ses ambitions.

Selon un sondage réalisé par Odaxa, Éric Zemmour figure à hauteur de 61 % parmi les personnalités publiques les moins aimées. La chute de l’homme des médias s’est plus accrue ce mois-ci. Il connait particulièrement une baisse de plusieurs points et serait désormais loin derrière sa rivale qui se stabilise par contre davantage. Les sondages sont désormais de 25 % pour Emmanuel Macron, 19 % pour Marine Lepen et 12 % pour Éric Zemmour. Cependant, plusieurs raisons sous-tendent un tel retournement de situation.

Les dessous d’un échec probant

Les raisons de la chute d’Éric Zemmour ne sont pas anodines. Les raisons évocables tout de suite seraient liées au fait que les internautes seraient exténués par sa politique et ses stratégies inconstantes. Cependant, les racines se tendent un peu plus loin. En effet, une grande partie des Français qualifie Éric Zemmour en des termes peu commodes.

Pour eux, il serait agressif, raciste. Cette appréhension nuit grandement à son image. L’opinion le qualifie également de misogyne et dangereux. Tout le contraire du dirigeant exemplaire que souhaite avoir le peuple français. La question est de savoir si ces accusations sont infondées. Manifestement, ce n’est pas le cas. Les propos et les actes d’Éric Zemmour traduisent clairement la véracité de ces qualificatifs. Pointer une mitraillette sur les hommes des médias, ou encore dire des propos injurieux sont certainement des actes qui ne s’oublient pas facilement au sein de l’opinion publique.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Eric Zemmour (@ericzemmour_)

L’urgence d’une stratégie de relance

La situation actuelle du polémiste étant au plus mal, des stratégies de sorties de crise doivent être élaborées au plus vite. La réalité est que ce dernier a perdu une partie importante de ses soutiens financiers et politiques. Nonobstant cela, il pourrait revenir dans les bonnes grâces de l’opinion publique en faisant un certain nombre de démarches. En effet, la première initiative à prendre serait de procéder à un changement d’image et de thématique.

La réalité actuelle de la situation économique et sociale est un thème qui pourrait être abordé beaucoup plus dans les prochaines interventions. Une stratégie plutôt ingénieuse dont fait usage de sa rivale Marine Lepen et qui lui vaut une avancée considérable dans les intentions de vote. L’autre chose est que les Français aspirent à un président avec une image irréprochable. Une exigence qu’ils n’ont pas hésité à mettre à l’avant lors de son dernier déplacement à Londres en ‘’sabotant’’ ses meetings. Quoi qu’il en soit, la partie finale doit se jouer lors de son prochain meeting en décembre.

Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis