Le député des Alpes-Maritimes Eric Ciotti souhaite une primaire apaisée en vue de l’élection présidentielle de 2022 !

Eric Ciotti est l’un des candidats déclarés pour la primaire de la droite en vue du scrutin présidentiel de 2022. En meeting de campagne ce samedi 28 août 2021 à Levens près de Nice, le député des Alpes-Maritimes lance un appel pour l’organisation d’une primaire apaisée.

À quelques semaines d’une probable primaire, les messages d’appel à l’union se multiplient à droite. Après Bruno Retailleau à l’université d’été des Républicains, c’est Éric Ciotti qui lance à son tour un message d’apaisement à l’endroit de toutes les personnalités politiques de la droite.

Député et conseiller départemental LR, Éric Ciotti est l’un des cinq candidats actuellement en lice pour la primaire que pourrait organiser sa formation politique. Considéré trop proche de la droite radicale, il estime que l’heure est à l’apaisement.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Eric Ciotti (@eciotti)

Ciotti veut une famille rassemblée

« C’est une campagne que je souhaite sereine, apaisée sur des idées », a déclaré le député azuréen à la presse avant son discours de campagne. Devant près de 2000 supporteurs en effervescence, Éric Ciotti explique qu’il est crucial pour les forces de la droite de s’unir pour la présidentielle de 2022. « Les Français regardent avec inquiétude les menaces qui pèsent sur la France. Il faut leur apporter des réponses dans l’unité », a-t-il souligné.

Le parlementaire LR rêve d’un rassemblement à la droite. Pour lui, c’est la seule solution pour sortir vainqueur de la prochaine présidentielle. « Il faut que notre famille soit unie, rassemblée. Je n’ai pas d’adversaire dans cette élection, que des amis, que ce soit Xavier Bertrand, Valérie Pécresse, Philipe Juvin ou Michel Barnier, peut-être d’autres, nous avons un devoir d’unité », a-t-il insisté.

Le député des Alpes-Maritimes préconise uniquement l’alternative d’un candidat unique pour la droite. « On sait qu’à la sortie, il ne faudra qu’un candidat. S’il y en a deux, ce n’est même pas la peine d’aller plus loin », prévient-il. « Ce n’est pas une querelle, encore moins une guerre, c’est un processus de rassemblement qui permettra aux électeurs de choisir le meilleur ou la meilleure pour la France », a-t-il ajouté.

Dans son discours, il rend un grand hommage à ses amis Bruno Retailleau et Laurent Wauquiez pour avoir sacrifié leur ambition au profit de l’unité du parti. Par la même occasion, il lance un appel à tous ceux qui partagent avec lui le même point de vue à le rejoindre dans son combat.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Eric Ciotti (@eciotti)

Avec quel programme Éric Ciotti veut-il convaincre les Français ?

« Je veux enrayer le déclin de la France et redonner un espoir aux Français. Mon projet sera à droite, pour que la France reste la France. » C’est la mission que s’est donnée le député des Alpes-Maritimes une fois élu président de la République. Lors de son annonce de candidature, il explique vouloir porter un programme axé sur le renforcement de l’autorité, de liberté et de l’identité. « Je proposerai l’inscription dans la Constitution de nos origines chrétiennes », a-t-il promis.

Dans son projet, il souhaite revenir sur « le droit du sol au profit du droit du sang ». Cependant, les regards se tournent déjà vers le 25 septembre 2021. C’est le jour où se tiendra le congrès virtuel au cours duquel les adhérents décideront de la tenue ou non d’une primaire à droite.

Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis