Je vais vous parler de la licence Total War du studio Creative Assembly. Ces britanniques établis à Horsham mettent en avant une nouvelle version basée sur la Chine et la période des 3 royaumes. 

Ce nouveau titre porte le nom de Total War : Three Kingdoms, suivant l’œuvre de Luo Guanzhong.

L’essentiel sur Total War : Three Kingdoms

La trame a lieu en 190 après J-.C-. A l’époque, les nombreux seigneurs de guerre se livrent bataille en permanence  pour la prise du pouvoir.

Par ailleurs, la rébellion gronde sous la bannière du Turban Jaune. Pour plus de choix, Creative Assembly met en avant 2 modes de campagne.

Cela porte sur le mode classique et le mode romance. L’intrigue est plus épique et demeure similaire à l’écriture du roman de Guanzhong.

Pour plus de détails, reportez-vous ici.

Les choix possibles sur l’opus

Le mode classique est basé sur les faits historiques et met le gamer dans une situation de succession de faits s’étalant sur plusieurs décennies. Le mode romance se distingue par une plus grande liberté.

Cela passe par une progression des combats parmi les seigneurs en action. Le gamer peut effectuer des actions sur tout type de développement.

Ainsi, le choix du personnage suivant le mode a lieu en début de partie.

Les changements possibles à intégrer

En fait, Sun Jian débute avec une ville magnifique et Liu Bei doit tout faire pour être accepté. De plus, toute faction doit affronter un défi et choisir la démarche assurée.

Comme le territoire chinois est gigantesque, la réunification en un étendard unique est une gageure. Pour autant, les visuels sont superbes.

Comme la carte est jolie, les touches d’encre du brouillard de guerre à travers les zones inconnues avantagent l’immersion grâce à l’art chinois. Par ailleurs, la carte propose une géographie fidèle du nord au sud.

Les autres critères à considérer

Sur Total War : Three Kingdoms, la bande son est particulièrement fascinante. De nombreux niveaux permettent de gagner en expérience.

Le gamer doit parvenir à concilier la stratégie, la politique, la diplomatie et l’expansion. Par ailleurs, les alliances peuvent devenir des rivalités et vice-versa.

Les villes peuvent également être soit occupées, saccagées ou pillées. Le joueur peut aussi compter sur les compétences des personnages pour les missions, à travers les points de légitimité.

Hormis la gestion des terres, on a droit aussi à la gestion des ressources tels l’alimentation et l’argent. En outre, l’import-export est une option.

On peut agir en historique ou en romance grâce à l’I.A. Découvrez toutes les possibilités en cliquant à cette adresse.

Crédit Photo : techraptor.net & gameinformer.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.