Les 6 symptômes qui doivent vous alerter sur les accidents cardio-vasculaires !

Lorsqu’une maladie cardio-vasculaire est détectée très tôt, elle a plus de chances d’être traitée. Les premiers signes de la maladie ne doivent pas être pris à la légère, ils ont le plus souvent des conséquences très sévères.

Lorsqu’une maladie cardio-vasculaire est détectée très tôt, elle a plus de chances d’être traitée. Les premiers signes de la maladie ne doivent pas être pris à la légère, ils ont le plus souvent des conséquences très sévères. Voici quelques symptômes d’alertes sur les accidents cardio-vasculaires.

Les 6 symptômes les plus courants d’un accident cardio-vasculaire

Les maladies cardio-vasculaires qui affectent les vaisseaux sanguins ne présentent généralement aucun symptôme. Parfois, une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral est le premier signe d’une maladie sous-jacente.

En particulier, une crise cardiaque peut provoquer les symptômes tels que : des gênes au niveau de la zone centrale de la poitrine et/ou des malaises dans les bras, l’épaule gauche, le coude, la mâchoire ou encore le dos.

De plus, l’individu concerné peut éprouver du mal à respirer ou un essoufflement, une sensation de malaise ou des vomissements, des étourdissements ou des évanouissements, des sueurs froides ou une pâleur. Les femmes sont plus susceptibles d’avoir des difficultés à respirer ou des nausées, des vomissements ou des douleurs à la mâchoire ou au dos.

Le symptôme d’un AVC observé le plus fréquemment est une faiblesse brusque au niveau de la face, des bras ou des jambes, le plus souvent d’un côté du corps. Un AVC peut également causer l’apparition soudaine des symptômes suivants :

  • engourdissement du visage, des bras ou des jambes, surtout d’un côté du corps ;
  • confusion, difficultés à communiquer ou à capter un discours ;
  • problèmes visuels affectant un ou les deux yeux ;
  • problème à marcher, vertiges, perte d’équilibre ;
  • maux de tête sévères inexpliqués et syncope.

Les personnes qui développent ces symptômes doivent consulter rapidement un médecin.

Qu’en est-il des facteurs de risque ?

Les véritables facteurs de risque de maladie cardiaque et d’accident vasculaire cérébral sont une mauvaise alimentation, une absence d’exercice physique, le tabagisme et la consommation nocive d’alcool.

L’influence des facteurs de risque comportementaux peut amener les personnes à développer une hypertension, une hyperglycémie, une hyperlipidémie, un surpoids ainsi qu’une obésité. Ces « quelques facteurs de risque intermédiaires » sont évalués dans les lieux de soins de santé primaires. Par ailleurs, ils indiquent un risque accru de crise cardiaque, d’accident vasculaire cérébral, d’insuffisance cardiaque et d’autres complications.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Passion Santé (@passion_sante.be)

Que faire si vous êtes atteint d’une crise cardiaque ?

Demandez conseil à votre médecin lorsque vous remarquez les symptômes. Plusieurs traitements et médicaments sont en mesure de réduire les dommages et vous sauver la vie, à condition que ceux-ci soient faits très rapidement. Votre expert de la santé déterminera avec vous vos besoins en matière de traitement et de réadaptation.

Lorsque vous êtes touché par une crise cardiaque, garder vos informations médicales à portée de main peut permettre aux médecins de vite vous soigner. Emportez toujours vos informations de santé personnelles avec vous et affichez-les près de votre téléphone portable. Selon votre état, il se peut que vous ne soyez pas en mesure de fournir vous-même ces informations au personnel médical.

Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis