L’Etablissement Français du Sang lance un appel au donneurs de sang rares !

Dans de nombreux pays comme la France, le don de sang est un système sanitaire bien organisé pour sauver des vies. Le besoin de sang s’accroit au jour le jour.

Dans de nombreux pays comme la France, le don de sang est un système sanitaire bien organisé pour sauver des vies. Le besoin de sang s’accroit au jour le jour. Malheureusement, il se pose deux problèmes fondamentaux : La rareté des donneurs et l’incompatibilité des dons avec les besoins. L’EFS lance un cri de cœur.

Le cri de cœur de l’Etablissement Français du Sang

C’est à l’occasion d’une semaine de mobilisation que les dirigeants souhaitent motiver la population française. Cette semaine qui est réservée pour la sensibilisation commence du 15 pour prendre fin le 21 de ce mois de novembre. L’objectif est d’aller en contact direct avec la population pour leur expliquer d’une part la nécessité du don de sang. D’autre part, il sera question de les entretenir sur l’importance de donner le sang de façon constante.

La cible de l’Etablissement Français du Sang

Tout le monde est concerné par cette sensibilisation. La particularité pour cette première réside dans la recherche des donneurs de sang rares. A cet effet, l’EFS sollicite la mobilisation des personnes originaires de certaines régions du monde dont le profil génétique est plus favorable aux groupes sanguins rares. Il s’agit notamment des africains ou des français d’origine africaine et des antillais par exemple.

Dans son communiqué, l’Etablissement Français du Sang explique que la raison de cette cible est le besoin urgent qu’on arrive pas à couvrir. Pire encore, les quelques donneurs ne sont pas réguliers.

Les statistiques de besoin de sang en France

On estime aujourd’hui en France à environ 250 groupes classés rares. Ces groupes sont difficilement trouvés en cas de besoin pour sauver des patients qui en ont besoin. Près de 700 000 personnes portent un sang rare à trouver. Dans la majorité des cas, le sang des patients ne concorde pas avec celui du donneur. Le personnel soignant est confronté à ce problème tous les jours. Malheureusement, il est impossible de prévenir la situation parce que le sang ne se conserve pas pour longtemps.

Selon les explications des spécialistes, les plaquettes de sang ne résistent que 7 jours. Les globules rouges vont jusqu’à 42 jours. En France aujourd’hui, on estime à environ 10 000 poches le besoin journalier de sang. Cette demande est loin d’être satisfaite.

Les dispositions prises pour le succès de la semaine

Se basant sur les informations disponibles à l’Etablissement Français du Sang, il faut s’attendre à une semaine bien animée. Il y aura des campagnes de sensibilisation, l’organisation des journées dites spéciales par certaines structures. L’accompagnement de différentes associations est attendu.

Les vaccinés contre le covid-19 peuvent-ils donner du sang ?

Les spécialistes précisent que les personnes ayant reçu récemment des doses de vaccins anti-covid-19 n’ont rien à craindre pour donner leur sang. Il n’y a en réalité aucune restriction ni délai les empêchant d’accomplir cette œuvre noble. Il est réservé un accueil chaleureux à tout un chacun. Pendant et après la semaine, les entretiens seront pérennisés pour garantir la constance et la disponibilité des donneurs. Ce n’est pas seulement les sangs rares qui sont attendus mais tous les autres aussi.

Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis