Je vous présente la version finale du titre Lost Ember. Le soft est le fruit du développement du studio indépendant Mooneye Studios.

L’intrigue propre à Lost Ember

Dans Lost Ember,le gamer doit prendre le contrôle de Kalani. Il s’agit d’une jeune femme membre de la tribu des Yanrana qui table fortement sur le respect des croyances et des traditions.

En réalité, le gamer est dans la peau d’une louve qui est la réincarnation de Kalani. Il s’agit d’un jeu d’exploration qui priorise le mode narration.

Pour plus de détails, lisez cet article.

Le parcours de la louve sur Lost Ember

La narration traite de visions du passé à déclencher par le gamer. Au fur et à mesure de la progression, le gamer est au courant du triste destin de la louve.

Par ailleurs, elle est accompagnée par un esprit représenté par une boule lumineuse. Cette boule peut parler en 3 langues incluant l’anglais, l’allemand ou le japonais.

Par ailleurs, l’esprit passe par plusieurs sortes d’émotions. A travers de grands espaces, le gamer évolue au milieu de la faune et la flore.

En effet, la louve est capable d’effectuer un transfert dans le corps des autres animaux. Cela lui permet de tirer profit de leurs particularités.

Le joueur peut contrôler un oiseau pour un vol rapide ou de prendre l’aspect d’un taureau utile pour la destruction des alentours avec une charge. Lost Ember comprend une large gamme d’animaux.

Ces animaux possèdent leurs compétences. Ce type d’exploration fournit une sensation inédite de liberté.

La structure de l’opus Lost Ember

La structure du jeu est subdivisée en plusieurs chapitres. Chaque chapitre peut bénéficier d’un renouvellement de jeu.

Cela permit de revivre une part du scénario ou pour dénicher les collectibles qu’on a pu rater. Les collectibles foisonnent dans le jeu.

Ils comprennent 77 artefacts, 100 champignons et 6 animaux de légende.

A propos de la narration sur Lost Ember

Malgré la beauté du déplacement, le changement d’entité demeure absent au cours des derniers chapitres. Lost Ember privilégie les inspirations censées rendre hommage.

Malheureusement, la sensation de déjà vu est trop présent. Cela porte sur des opus comme Journey, Abzu, Thatgamecompany.

Cela cause un vrai dommage au titre qui dispose pourtant d’une direction artistique fabuleuse et  d’un gameplay bien pensé. Par ailleurs, les feedbacks ne sont pas vraiment sensationnels.

Même si l’action passe par une pression sur une touche, les bruitages sont trop en retrait. En outre, les animations ne sont pas très folichonnes.

Le joueur ne ressent pas assez de vibration. L’univers dispose d’un beau background. Néanmoins, les collectibles n’apportent rien d’exceptionnel.

Retrouvez le test de Lost Ember en vous rendant à cette adresse.

Crédit Photo : lostember.com & store.steampowered.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.