Michel Barnier se déclare candidat pour la présidentielle de 2022 !

On se croirait à la veille des primaires pour les prochaines présidentielles d’avril 2022. Pourtant, nous sommes encore à quelques mois de cette étape préalable à la campagne et au scrutin d’avril prochain. Une réalité qui semble ne pas dissuader certains potentiels candidats qui ont décidé de prendre une longueur d’avance sur leurs concurrents. 

C’est le cas de Michel Barnier qui a officiellement exprimé son envie de se lancer dans la danse pour conquérir d’ici huit mois le sommet de l’État français. Une nouvelle candidature qui va à coup sûr bousculer les cartes au niveau de la droite.

Michel Barnier, un prétendant au passé politique honorable

L’homme de 70 ans possède un casier politique long comme le bras. Un long parcours acquis au fil des décennies au sein de la sphère de décision française et européenne. Député de la Savoie pour la première fois à moins de 30 ans dans les années 70, il a accumulé depuis lors les fonctions politiques. Ministre de la République française à plusieurs reprises, notamment au niveau des départements de l’environnement et des affaires étrangères, il eut également une carrière européenne. 

Une carrière marquée par des postes de député européen, de commissaire européen au marché intérieur et aux services et de négociateur chargé de la préparation et de la conduite des négociations concernant le Brexit. Autant de responsabilités au sein des instances de prise de grandes décisions qui ont certainement forgé au fil du temps sa conception de la gouvernance. 

Michel Barnier se veut le candidat d’une France « réconciliée »

L’annonce de la candidature de l’ancien ministre de l’Agriculture et de la Pêche sous le mandat de Sarkozy a été d’une solennité remarquable. Diffusé jeudi dernier sur TF1 à l’occasion du journal de 20 h, Michel Barnier a tenté de séduire l’ensemble des Français de par sa simplicité et son assurance. De quoi intéresser certaines couches de la population française durement affectées par la crise sanitaire du Covid 19 et la crise économique qui en est le corollaire. 

D’après ses dires, il souhaite « faire respecter les Français et la France ». Des mots et une volonté affirmée qui auront besoin d’être débattus à l’occasion des primaires. 

Michel Barnier entre sur un ring déjà plein

Pour ces prochaines échéances électorales d’avril prochain, le camp des Républicains auquel fait partie Michel Barnier enregistre déjà plusieurs postulants pour le représenter dans la dernière ligne droite. Il s’agit de Valérie Pécresse, Philippe Juvin, et Éric Ciotti, que des noms connus au sein de la droite. 

Notons également la présence de Xavier Bertrand qui a cependant annoncé qu’il ne participera pas aux primaires. Une liste de noms qui pourrait encore s’élargir dans les jours, semaines et mois à venir. Michel Barnier désigné à l’issue des primaires à droite, des chances plutôt réalistes.

Aucun candidat n’est à sous-estimer durant les primaires. Les sondages varient au rythme des évènements pour qu’au final, le candidat au projet le plus crédible ait l’opportunité d’être désigné pour représenter son parti politique dans le dernier face à face. Pour Michel Barnier, sa maturité politique qui n’est plus à prouver et son exemplarité pas encore éprouvée pourraient lui être d’une grande utilité. 

Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis