Mode : Les étiquettes des vêtements, une véritable mine d’or pour tout savoir sur le vêtement à choisir !

Si vous avez à cœur l'impact environnemental et social de ce que vous portez, alors vous avez la solution. Il s'agit des étiquettes des vêtements que vous achetez.

Si vous avez à cœur l’impact environnemental et social de ce que vous portez, alors vous avez la solution. Il s’agit des étiquettes des vêtements que vous achetez. Sur ces étiquettes, vous avez toutes les informations qu’il vous faut pour savoir quel type de vêtement vous êtes sur le point d’acheter. On vous en dit plus.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Cora (@co_couture)

Bien connaître les labels

Pour ne pas vous perdre dans le choix d’un vêtement écoresponsable, il vous suffit de vous fier aux labels qui luttent contre la fabrication de vêtements qui ne respectent pas l’environnement ou le côté social.

Pour être sûr que le vêtement que vous choisissez n’a pas parcouru des kilomètres, fiez-vous au label Origine France. Ce label vous assure que de la coupe aux finitions, tout a été réalisé en France.

Le label de l’Union européenne Écolabel évalue l’impact qu’aurait le produit tout au long de sa durée de vie sur l’environnement.

Le label C2C ou Cradle to Cradle est un label qui indique si le produit peut être recyclé.

Pas de fibres synthétiques

Si vous êtes vraiment soucieux de l’impact environnemental de votre achat, dès que vous voyez le préfixe poly sur un vêtement, vous ne devrez pas l’acheter. Il s’agit d’un vêtement en fibres synthétiques. Cette fibre est fabriquée en assemblant des molécules à l’aide de soude, d’acides ou de solvant. Un processus très polluant. Il y a aussi une grande quantité d’eau qui est utilisée pour la confection de ces vêtements.

Distinguer le greenwashing

Comment pouvez-vous repérer un message marketing d’une vraie action écoresponsable ? Il vous suffit de bien regarder l’étiquette pour vous rendre compte que la marque met en avant une matière écologique et ne s’attarde pas trop sur les autres matières moins écologiques.

Méfiez-vous des expressions assez floues qui n’en disent pas long sur le type de vêtement comme 100% coton naturel, produit fabriqué avec des matières durables. Le tout, c’est vraiment d’avoir l’œil pour ne pas acheter des vêtements qui ne sont pas éco responsables.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Les bidibous d’Au2 (@bidibousdau2)

Le prix

Ce n’est pas parce que le prix du vêtement à acheter est élevé que vous devez penser du coût qu’il est de bonne qualité. Et encore moins que ceux qui ont travaillé pour la confection de cet article sont bien payés.

La majorité des marques de mode qui se soucient de l’impact écologique et du social de la vente de leurs produits paient en moyenne 40 % du coût de production à leur main d’œuvre. Par contre, un fast fashion ne paierait pas autant. Au contraire, elle consacrerait que 0,6 % en moyenne du prix de vente pour la main d’œuvre. Par contre, elle consacrerait la grande partie de sa marge pour payer les loyers, les salaires, les employés, le magasin, etc.

Pour reconnaître un vêtement de qualité, il faut vérifier les points de couture rapprochés et réguliers. Les motifs doivent être symétriques.

Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis