Prénatalité : quels sont les aliments qui sont importants pour vous pendant votre grossesse!

La grossesse regorge d’aliments déconseillés, à tel point qu’on a l’impression que tout est interdit. En plus de l’hydratation essentielle, l’adoption de bonnes habitudes alimentaires dès le plus jeune âge permettra de couvrir les besoins nutritionnels du bébé et de la mère sans nécessairement recourir à des compléments.

La grossesse regorge d’aliments déconseillés, à tel point qu’on a l’impression que tout est interdit. En plus de l’hydratation essentielle, l’adoption de bonnes habitudes alimentaires dès le plus jeune âge permettra de couvrir les besoins nutritionnels du bébé et de la mère sans nécessairement recourir à des compléments. Voici quelques aliments que vous devez consommer durant la grossesse.

Le poisson est le meilleur aliment pendant la grossesse

Le poisson contient du fer, du sélénium, de l’iode, de la vitamine D et de la vitamine B12, ainsi que des oméga-3. Le poisson gras est particulièrement prisé, car il contient des niveaux élevés d’oméga-3, qui sont bons pour les cellules cérébrales et le développement des yeux des bébés. Il est souvent recommandé de manger du poisson deux fois par semaine, y compris des poissons gras. Il faut toutefois veiller à ne pas consommer trop de mercure. Il s’agit du maquereau, du hareng, de la sardine crue, de l’anchois, de la truite, de l’anguille, du mulet, du merlan, du rouget, du saumon et du flet. En revanche, les grands carnivores comme l’espadon, le requin et le thon, qui contiennent des niveaux élevés de mercure, sont à éviter.

Mangez beaucoup de fruits pour rester en forme et pour votre bébé

Les fruits sont des aliments très riches en eau et contribuent à réhydrater l’organisme. Cela en fait un bon choix pour ceux qui ont tendance à éviter l’eau. C’est un bon complément. Les fruits frais contiennent également des fibres, des oligo-éléments, des vitamines, des minéraux et des antioxydants qui sont bénéfiques au développement de la mère et du fœtus. Pour cette raison, choisissez des fruits de saison plus riches en vitamines et mangez-les en entier.

Les légumes, un aliment essentiel pour la grossesse

Les fruits et les légumes présentent tous les mêmes avantages. Il y a un légume en particulier qui est très important pendant la grossesse. C’est le cas des légumes riches en acide folique (également connu sous le nom de folate ou vitamine B9). Cette substance est présente dans les légumes à feuilles et contribue à favoriser le développement du système nerveux de l’embryon. Elle peut également réduire le risque de retard de croissance et de graves malformations congénitales. Ils sont souvent prescrits sous forme de compléments alimentaires, mais il est possible d’obtenir ce dont on a besoin avec une alimentation saine et soignée. Pour cela, faites des légumes verts (épinards, artichauts, cresson, mâche, haricots, pois, etc.) et des graines (noix, châtaignes, etc.) les piliers de votre alimentation.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Lily Naanos (@prenatalfarmacist)

Le pouls, souvent oublié

Lentilles, solanacées, pois cassés, pois chiches, flageolets et haricots secs (haricots rouges, haricots blancs, haricots noirs et maïs). Les haricots (ou les légumes secs) sont une bonne source de fibres, de protéines, de minéraux, d’acides aminés essentiels et de vitamine B9. Mais malheureusement, on a tendance à les éviter afin de ne pas aggraver les problèmes digestifs qui sont fréquents pendant la grossesse. La présence d’acide phytique le rend particulièrement difficile à digérer. Pour les consommer sans perturber la digestion, pensez à les faire tremper toute une nuit dans de l’eau froide avec du jus de citron la veille de la cuisson. On peut aussi les faire cuire avec une cuillerée de bicarbonate de soude.

 

Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis