Présidentielle 2022 : Éric Zemmour accuse les Républicains de trahison !

Eric Zemmour a été l’invité ce dimanche 26 septembre 2021 de l’émission « ’Le Grand Rendez-Vous »’ Europe 1/CNEWS/Les Échos.

Eric Zemmour a été l’invité ce dimanche 26 septembre 2021 de l’émission « ’Le Grand Rendez-Vous »’ Europe 1/CNEWS/Les Échos. Dans son propos, le polémiste qui laisse toujours planer le doute sur son éventuelle candidature s’est particulièrement attaqué aux Républicains qu’il accuse de trahison.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Eric Zemmour (@ericzemmour_)

« En quoi partagent-ils les valeurs du RPR et de la droite d’avant ? »

Aussitôt revenu de sa participation au sommet sur la démographie internationale en Hongrie, Éric Zemmour se replonge dans le débat politique national. Pour cette fois-ci, c’est le pari LR qui en a fait les frais. Pour l’éditorialiste, les Républicains d’aujourd’hui est « un parti de notables centristes » qui a « trahi la droite gaulliste » dont il avait appartenu.

Selon Éric Zemmour, le LR est un parti qui fait preuve d’une grande impuissance malgré les atouts politiques qu’il possède. « Ils ont une compétence technique que je n’ai pas, d’élus, de maires, de présidents de conseils régionaux… mais à quoi sert la compétence si elle est conjuguée avec l’impuissance ? », s’interroge-t-il.

Le polémiste rappelle qu’il était membre du RPR dans son jeune âge et les valeurs qu’incarnait ce parti étaient très fortes. Selon ses analyses, si le Rassemblement national a pu forger une assise aujourd’hui dans la société française, c’est parce que le LR d’aujourd’hui s’est déconnecté de la ligne politique de RPR.

« Je suis d’une famille politique qui s’appelait le RPR quand j’étais jeune, et je pense que si le Front national ou le Rassemblement national a autant progressé, c’est justement parce que le RPR a été nié, trahi », déclare-t-il pour répondre à ceux qui affirment qu’ils ne partagent pas les mêmes valeurs que la droite.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Eric Zemmour (@ericzemmour_)

Une réplique systématique

Après les propos tenus par Éric Zemmour sur « ’Le Grand Rendez-Vous »’ Europe 1/CNEWS/Les Échos, les réactions ne se sont pas fait attendre. « Un peu de modestie et d’humilité ne nuit pas », rétorque Christian Jacob sur BFM TV ce dimanche. Le président de LR affirme que la ligne politique du polémiste n’est pas celle des Républicains et qui ne le partage pas d’ailleurs.

« On ne peut pas tout ramener à la théorie du grand remplacement, être dans une logique décliniste, annoncer la guerre civile », a-t-il insisté. Il reconnait tout de même qu’il n’est pas raciste ni de l’extrême droite, mais « il est Zemmour ».

Du côté du secrétaire général de LR Aurélien Pradié, la réplique a été catégorique. « Si Zemmour se cherche une famille, qu’il aille voir chez Marine Le Pen », répond-il avant d’ajouter, « la primaire de la droite ne doit pas devenir une fête à neuneu. »

En effet, Éric Zemmour avait souhaité participer à la primaire de la droite. Cependant, il a été rapidement recalé par les responsables du parti qui jugent ses prises de position proche de l’extrême droite. Un véto que le polémiste ne semble visiblement pas bien digérer. « Un parti de notables centristes, qui après prétendent que je ne partage pas leurs valeurs. Mais eux-mêmes, en quoi partagent-ils les valeurs du RPR et de la droite d’avant ? Ils ont eux-mêmes trahi le général de Gaulle et même Georges Pompidou », a-t-il lancé.

Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis