Présidentielle 2022 : la candidate du Rassemblement National joue le tout en mettant toutes les chances de son côté lors de cette campagne !

Marine Le Pen dégringole dans les sondages au fil des semaines. Malgré sa présence sur le terrain, sa cote continue de baisser au profit du polémiste Eric Zemmour qui n’a toujours pas encore déclaré sa candidature.

Marine Le Pen dégringole dans les sondages au fil des semaines. Malgré sa présence sur le terrain, sa cote continue de baisser au profit du polémiste Eric Zemmour qui n’a toujours pas encore déclaré sa candidature. Cependant, la candidate du Rassemblement National ne semble pas s’en inquiéter. Elle met en exergue son expérience et se dit très sereine.

« Je n’ai pas d’inquiétude »

Marine Le Pen n’a plus les cartes en mains. Sa stratégie de campagne ne donne pas encore les résultats, puisqu’elle est de plus en plus fragilisée dans les sondages. Un changement de plan s’impose. Ce qui se constate visiblement dans les habitudes de la candidate du RN. En déplacement le jeudi 7 octobre 2021 à Clermont-Ferrand au sommet de l’élevage, elle n’hésite pas à se fondre dans la masse. Une population qui se plait bien à s’afficher en mode selfie avec la candidate. Certes, Marine Le Pen aime les bains de foule.

Cependant, pour cette fois-ci, elle en a bien profité puisqu’elle en a besoin pour se rassurer. De même, l’accueil chaleureux qui lui est réservé est propice pour cet exercice. « Je n’ai pas d’inquiétude. C’est peut-être parce que j’ai de l’expérience, qui me permet de dire que les uns et les autres ne devraient pas se précipiter à tirer des conclusions hâtives. Si je dois en convaincre, je pense que l’accueil qui m’est fait aujourd’hui est un élément », a déclaré la députée du Pas-de-Calais.

Toutefois, la candidate du RN doit encore aller loin dans son changement de tactique. Pour rappel, afin de mieux se concentrer sur sa campagne, Marine Le Pen s’est mise en retrait de la présidence de son parti. Un schéma qui la rend solitaire sur le terrain. Constatant l’inefficacité de ce plan, elle fait déjà appel à ses troupes pour porter le message avec elle.

Marine Le Pen talonnée dans les sondages par Eric Zemmour

Selon un sondage Elabe réalisé pour BFM-TV et publié le mercredi 6 octobre, la candidate du RN obtiendrait entre 16 et 18 % des voix. Elle est suivie de près par Eric Zemmour qui, dans sa progression, se retrouve entre 13 et 14 % faisant jeu égal avec Xavier Bertrand. D’après un autre sondage Harris Interactive publié à la même date, le polémiste se qualifie pour le second tour de la présidentielle avec 17 à 18 % de voix. Il relègue en troisième position Marine Le Pen qui recueille entre 15 et 16 % des intentions de vote.

Malgré tout, la candidate déclarée de l’extrême droite affirme ne pas être chamboulée par les sondages. « Je ne suis pas chamboulée, je suis calme, mais c’est aussi parce que j’ai beaucoup d’expériences. J’engage ma troisième présidentielle, j’en ai fait 7 des présidentielles. Je sais très bien que quand on est éloigné de l’élection présidente comme nous le sommes encore aujourd’hui, des différentes études d’opinions ne mesurent pas ce qui peut se passer dans le pays dans les mois qui viennent », se rassure Marine Le Pen.

Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis