Présidentielle 2022 : le candidat communiste Fabien Roussel dévoile ses réformes dans le secteur éducatif !

Le candidat du parti communiste Fabien Roussel a dévoilé ses réformes qu’il compte mettre en application dans le secteur éducatif. Dans une tribune publiée dans le journal Le Monde, il souhaite remettre sur les rails l’école française.

Le candidat du parti communiste Fabien Roussel a dévoilé ses réformes qu’il compte mettre en application dans le secteur éducatif. Dans une tribune publiée dans le journal Le Monde, il souhaite remettre sur les rails l’école française. Il prévoit également la création de nouvelles écoles normales pour une bonne qualité de formation de tout le personnel scolaire.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Fabien Roussel (@fabien_roussel)

Fabien Roussel propose « des semaines de 32 heures pour les élèves »

Dans sa tribune parue le mardi 28 septembre 2021, le secrétaire national du parti communiste fait de nombreuses propositions après un long diagnostic qu’il juge très critique. « Année après année, l’accès aux connaissances pour nos enfants ne cesse de se dégrader. Classes surchargées, enseignants non remplacés, matières abandonnées, violence croissante : les inégalités explosent. Or, quelle fut la réponse des précédents gouvernements face à un tel constat ? Diminuer sans cesse le temps consacré aux apprentissages essentiels », a-t-il écrit.

Le député du nord dénonce les décisions prises par les gouvernements précédents. Il s’insurge notamment contre la surpression de la demi-journée par semaine pour tous les élèves de primaire. Une décision qui a été prise par la droite en 2008. Pour lui, « à l’échelle d’une scolarité, cela équivaut à une année scolaire en moins. Même absurdité pour les élèves en bac professionnel qui n’ont plus que trois ans d’enseignement au lieu de quatre ans auparavant. Voilà comment un tel diplôme, si important, est dévalorisé », explique-t-il.

Le candidat communiste décide donc de changer cette logique. Le député souhaite augmenter le nombre d’heures d’étude par semaine. « Ma proposition est simple : allonger le temps de présence des élèves à l’école en le portant à 32 heures par semaine pour tous et en redonnant du sens à l’apprentissage, avec de meilleures conditions de travail pour tous les enseignants comme à ceux qui les accompagnent », suggère-t-il dans sa tribune.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Fabien Roussel (@fabien_roussel)

« Recrutement de 90 000 professeurs »

L’augmentation du nombre d’heures pour les apprenants doit normalement influer sur le temps de travail des professeurs. Toutefois, le candidat communiste ne veut pas augmenter le nombre d’heures de travail des professeurs. Pour lui, un recrutement s’impose.

« Il n’est pas question naturellement d’augmenter le temps de travail des enseignants, eux qui donnent déjà tellement à leur métier. C’est pourquoi je propose le recrutement de 90 000 professeurs durant le prochain quinquennat ainsi que l’embauche, la formation, la déprécarisation des accompagnants des élèves en situation de handicap (AESH), d’infirmières, assistants spécialisés pour garantir, vraiment, l’école inclusive pour tous », propose-t-il.

Selon le secrétaire national du PCF, si « nous voulons une école de la République qui permet l’épanouissement personnel des élèves », les enseignants doivent bénéficier de bonnes conditions. Ce qui passe par l’ouverture de nouvelles écoles normales et la revalorisation salariale des professeurs d’après sa tribune.

« Ouvrons de nouvelles écoles normales, accessibles dès le bac et rémunérées, formant toutes les équipes pédagogiques travaillant à l’école, dont les AESH qui ne bénéficient d’aucune formation ! Mais pour redonner envie aux jeunes de faire ce beau métier, il faut vite revaloriser les salaires », insiste-t-il.

Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis