Présidentielle 2022 : le nom du parti politique d’Édouard Philippe connu à 200 jours de l’élection !

A six mois quelques jours, le maire de Havre, Edouard Philippe a lancé son parti politique.

A six mois quelques jours, le maire de Havre, Edouard Philippe a lancé son parti politique. Ce samedi 9 septembre, dans sa ville, il a dévoilé au grand jour, son parti politique ‘’Horizons’’ pour participer à une nouvelle offre politique et élargir vers droite, le socle de soutiens au chef de l’état.

Pendant environ deux heures, l’ancien premier ministre s’est exprimé depuis la tribune devant environs 3000 invités. De ce qu’on peut retenir, Edouard Philippe a défendu la logique de partenariat avec La République En Marche (LREM) et sa loyauté envers Emmanuel Macron pour l’élection présidentielle de 2022.

Pourquoi la dénomination Horizons ?

La justification du nom ‘’Horizons’’ que porte le nouveau parti du paysage politique français nous vient de l’ancien Premier Ministre lui-même qui explique « qu’il faut voir loin », jusqu’en 2050. Horizons, fait en quelque sorte référence aux objectifs politiques que le parti s’est fixé.  Sur scène ce samedi, le maire de Havre les a énoncés avant de les transcrire par une série de tweeds.

En premier lieu, il a confié vouloir proposer des « lignes claires d’action »,  aux Français. Il ambitionne également « proposer une nouvelle offre politique fondée sur l’ouverture et sur le refus du sectarisme », a précisé le parti avant de lancer aux internautes, un appel à rejoindre ses rangs pour imaginer de « nouveaux horizons pour la France ».

Les idées phares de ce nouveau parti

L’ancien premier ministre a défendu devant les invités, « une logique de partenariat, de rassemblement » ; ce qui suppose une double appartenance. En d’autres termes, les sympathisants d’Horizons pourront militer au sein d’un autre parti. « La ligne est de préférer la sérénité à la fébrilité », a expliqué Édouard Philippe. « C’est un combat démocratique, au long cours, mais essentiel, que nous engageons (…). Nous manquons d’une stratégie à l’horizon 2050  et  je veux avec vous la bâtir », a-t-il développé devant son auditoire.

Le maire de Havre a également cité quatre défis ou « vertiges » prioritaires  auxquels la France doit faire face. En premier lieu, il a évoqué le « défi démographique, en suite le défi « environnemental ». « Nous croyons que cette ambition passe par l’instauration d’une politique efficace de décarbonations de notre économie, la préservation de la biodiversité et un investissement accru dans l’excellence des filières énergétiques et agricoles françaises », a-t-il expliqué sur son site. La troisième priorité est la géopolitique et le défi technologique vient en quatrième lieu.

Les objectifs d’Edouard Philippe avec Horizons

Dans l’immédiat « Horizons » veut soutenir la réélection du président Emmanuel Macron en 2022 « pour que les cinq années qui viennent soient des années utiles », a-t-il argumenté. « Très clairement, mon objectif en 2022 est que le président de la République Emmanuel Macron soit réélu », a-t-il confirmé. Il ajoute aussi que « Cette réélection passera par un élargissement de sa base électorale » et « l’objectif est de créer un vrai parti, avec des statuts qui seront déposés lundi, une charte des valeurs ».

Sur le long terme, le nouveau parti ambitionne « définir une stratégie pour la France, c’est une aventure collective ». Toutefois, la question de la présidentielle de 2027 n’a pas été abordée. « On verra tout ça. Pour l’instant, il y a une échéance qui est 2022. Il faut construire dans le temps », a souligné le maire Agir de Fontainebleau.

Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis