Présidentielle 2022 : le parti Les Républicains laisse le choix d’avoir une primaire ou non à ses adhérents !

Enfin, les lignes bougent chez les Républicains. Après un long débat sans consensus, le parti se remet à ses militants pour décider de l’organisation d’une primaire ou non.

Enfin, les lignes bougent chez les Républicains. Après un long débat sans consensus, le parti se remet à ses militants pour décider de l’organisation d’une primaire ou non. Ces militants devront choisir une primaire à deux tours ou un congrès interne fermé aux adhérents. Ensuite, une clause d’empêchement sera adoptée afin de pouvoir remplacer le candidat en cas de problèmes pour le candidat désigné.

Une primaire à deux tours ou un congrès fermé

À quelques mois de l’élection présidentielle en France, on constate que le candidat de la droite n’est toujours pas connu. Cependant, on retient tout de même qu’un avancement a été noté dans les débats. Certes, le principe d’une primaire n’est toujours pas encore acté, mais la décision est désormais aux mains des militants. C’est enfin ce qui a été conclu après les résultats du sondage commandé par les responsables du parti. Deux options se présentent ainsi aux adhérents.

Le premier est de l’organisation d’une primaire ouverte à tous ceux qui partagent les valeurs de la droite et du centre et qui accepteront également de s’inscrire dans un fichier nominatif. Pour ce qui concerne la deuxième option, il s’agit de l’organisation d’un congrès de désignation auquel seuls les militants du parti LR pourraient participer. La demande formulée par Valérie Pécresse de voir ce congrès interne s’élargir aux militants des partis amis a été tout simplement rejetée.

Dans le cas où la deuxième option passerait, les adhésions seront ouvertes tout de même jusqu’au quinzième jour avant le congrès de désignation selon Christian Jacob, le président du parti.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Benjamin Dugué (@benjamin_dugue)

Que disent les résultats de la grande enquête d’opinion commandée par LR ?

Face désaccord du bureau politique sur l’organisation ou non d’une primaire, le parti avait pris l’option en juin 2021 de commander une enquête d’opinion. Cette enquête quantitative plus vaste que l’échantillonnage des sondages réalisés habituellement doit recueillir l’avis de 15 000 militants et sympathisants de la droite sur certaines questions.

Selon les règles fixées au préalable, lorsqu’un candidat arrive à se détacher du lot, celui-ci sera considéré comme un candidat légitime pour représenter la droite. Cependant, d’après les résultats lus par Christian Jacob ce mercredi 22 septembre, aucun candidat ne se dégage du lot. Les prétendants se tiennent plutôt dans un mouchoir de poche.

Ce sondage aborde dans un premier sens les termes prioritaires qui sont listés selon l’ordre suivant : la sécurité, la santé, la délinquance, l’islamisme et l’immigration clandestine. À cet effet, les sondeurs présentent aux personnes interrogées la proposition de chaque candidat. Sur les différents thèmes, les propositions de Xavier Bertrand convainquent les sondés. Le président des Hautes-de-France devance largement ses rivaux.

En termes de popularité auprès de l’électorat de la droite, Xavier Bertrand arrive en tête avec une légère avance, 53 % contre 51 % pour Valérie Pécresse. En revanche, chez les sympathisants de LR, c’est la présidente de l’Île-de-France qui recueille 81 % d’opinion favorable contre 79 % pour le président des Hauts-de-France. Sur plusieurs autres questions, les écarts restent bien serrés entre les candidats.

Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis