Présidentielle 2022 : les sondages présentent 7 sur 10 sympathisants de gauche qui désirent une candidature commune !

Comptant pas moins de sept candidats déclarés pour le premier tour de l’élection présidentielle de 2022, la gauche est en proie à une division certaine. De candidatures jugées « lilliputiennes » par l’ancien leader des socialistes, François Hollande.

Comptant pas moins de sept candidats déclarés pour le premier tour de l’élection présidentielle de 2022, la gauche est en proie à une division certaine. De candidatures jugées « lilliputiennes » par l’ancien leader des socialistes, François Hollande. Alors qu’eux tous se trouvent en dessous des 10 % dans les sondages dernièrement réalisés, une proportion importante des sympathisants souhaitent une candidature unique de la gauche.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Jean-Luc Mélenchon (@jlmelenchon)

Les sympathisants socialistes appellent cette union de tous leurs vœux

Parmi les nombreux prétendants de gauche à l’Élysée, le candidat soutenu par La France Insoumise, Jean-Luc Mélenchon, demeure le plus en vie dans les sondages, et se situe entre 8 et 10 % des opinions jugées. L’écologiste Yannick qui stagne à 8 % vient après lui, et la socialiste Anne Hidalgo enregistre un score de 5 à 7 %. Arnaud Montebourg (3 %), Fabien Roussel (2 %) et Philippe Poutou (1 %) se trouvent tous en dessous des 5 %.

Une probable union entre ces candidats au premier tour, pourrait-elle peut-être déjouer les pronostics et permettre à la gauche de s’illustrer au cours de la présidentielle d’avril 2022 ? C’est l’objet d’une enquête d’opinion menée par Ipso-Sopra Steria pour Le Parisien et Franceinfo, et qui a révélé que c’est le souhait de 66 % des sympathisants de la gauche.

En effet, dans les détails de cette enquête publiée ce vendredi, les socialistes sont les plus nombreux souhaitant une union de la gauche à 77 %. Les écologistes les suivent avec 69 % d’entre eux et ensuite les insoumis à 62 %. En considérant la population, ce sont 49 % des opinions enquêtées qui souhaitent une candidature commune de la gauche.

En même, ce souhait de voir les candidats de la gauche se réunir risque de demeurer un vœu pieux, si on s’en tient à l’avis de la majorité des personnes sondées. Environ 64 % des sympathisants de la gauche interrogés supposent que cette union n’est pas probable et, c’est également l’avis des 72 % parmi les Français sondés, tous bords confondus.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Jean-Luc Mélenchon (@jlmelenchon)

Mélenchon en tête pour conduire la gauche

Selon le sondage d-Ipsos-Sopra Steria, Jean-Luc Mélenchon est le grand favori avec 25 % des opinions, si les sympathisants de gauche devaient s’unir derrière un candidat en avril prochain. L’ancien ministre délégué à l’enseignement professionnel, candidat pour sa troisième fois, serait suivi par Anne Hidalgo avec 15 %, Yannick Jadot (14 %), Arnaud Montebourg (10 %) et Fabien Roussel.

Dans l’hypothèse où Mélenchon arriverait en tête pour représenter la gauche, parmi les sympathisants qui lui accordent une importance, de nombreux sondés pensent qu’il existe des « différences incompatibles » entre lui et Anne Hidalgo (62%), lui et Arnaud Montebourg (58%) ainsi que Yannick Jadot (57%).

Entre Montebourg et Hidalgo, ces incompatibilités tombent à 32%, tout comme entre Jadot et Montebourg. Entre la maire de Paris et l’écologiste, 30% des sondés jugent qu’il existe ces divergences incompatibles.

Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis