Présidentielle 2022 : Nicolas Dupont-Aignan perd ses soutiens au profit d’Eric Zemmour !

Au fur et à mesure que l’échéance électorale s’approche, la mêlée des détachements et des rattachements se crée. Nicolas Dupont-Aignan perd ses soutiens au profit du polémiste dont la conquête médiatique se traduit dans la réalité.

Au fur et à mesure que l’échéance électorale s’approche, la mêlée des détachements et des rattachements se crée. Nicolas Dupont-Aignan perd ses soutiens au profit du polémiste dont la conquête médiatique se traduit dans la réalité.

Sûrs de ce que M. Dupont-Aignan ne pourra arriver à s’imposer en Avril prochain, l’ancien président et le vice-président du mouvement Debout les jeunes, ont fait défection de leur soutien. Il s’agit notamment de Marian de Gueiffier et de Guillaume de Chilly, de même qu’une grande partie du bureau du mouvement qui voient désormais en Eric Zemmour, « le seul qui peut incarner l’alternative ».

« Nous voulons un Dupont-Aignan fier député et non un candidat décrédibilisé »

Une partie des militants du mouvement Debout les Jeunes ne se voit plus porter la candidature du député Nicolas Dupont-Aignan à la présidentielle de 2022. « Nous, le Bureau national de Debout les Jeunes, cadres, fidèles militants, sommes obligés d’en faire le constat aujourd’hui : Nicolas Dupont-Aignan n’est pas en mesure de remporter la présidentielle de 2022. Il ne pourra incarner l’alternative tant attendue, le 3e homme qui viendrait bousculer le duel annoncé, au second tour, entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen », ont conjointement déclaré Guillaume de Chilly et Marian de Gueiffier dans un message publié au journal.

Les jeunes outsiders ont dans leur message, rappelé les circonstances ayant conduit à la création de Debout les Jeunes par Nicolas Dupont-Aignan. Le projet était d’incarner le gaullisme social de Philippe Séguin et de maintenir le soubassement du RPR. Ils ont, par la suite salué son courage, quand en 2005, il avait appelé à voter « non » à la constitution européenne. Il a par ailleurs pris d’autres décisions politiques très audacieuses que les jeunes lui ont reconnues.

« Nicolas Dupont-Aignan est un homme fidèle à ses convictions, à une certaine idée de la France, et il l’a prouvé par ses combats politiques. Pour tout cela, nous lui devons une immense reconnaissance », ont-ils déclaré. Cependant, se trouvant « aujourd’hui isolé politiquement, sans financement, avec trop peu de militants et de récents sondages qui le placent à 2 % (deux fois moins qu’en 2017) », les jeunes militants ont fait malheureusement le constat qu’il ne pourra pas rassembler suffisamment de Français pour accéder au second tour.

De ce fait, ils se voient obligés de lui tourner à le suggérant de copier le modèle de son mentor idéologique, Charles De Gaulle. En 1947, quand ce dernier avait compris qu’il ne pouvait plus rassembler les forces espérées pour lancer une nouvelle politique, il s’était effacé.

Zemmour, le choix idéal

Les ex-militants de Debout les jeunes n’ont pas hésité à dévoiler leur prochaine destination politique après avoir laissé pour compte Nicolas Dupont-Aignan. Pour eux, ni Marine Le Pen, ni Les Républicains encore moins Nicolas Dupont-Aignan ne sont à même d’incarner l’alternative.

« Seul un homme, aujourd’hui, parvient à rassembler au-delà des lignes partisanes et à redonner espoir aux abstentionnistes qui ne croient plus en la politique ; un homme qui rompt avec l’établissement politique actuel, qui réincarne enfin la droite et peut opérer la synthèse entre toutes les forces profondes du pays. Cet homme, c’est Éric Zemmour », ont-ils précisé.

Ils justifient notamment ce choix par les divers projets politiques que portent le polémiste et son alerte sur les dangers de la mondialisation à savoir : l’immigration massive, le refus d’assimilation et l’islamisation des quartiers français. De même, les récentes enquêtes sur les intentions de vote organisées par Harris Interactive le créditent à 11 %. Un autre paramètre qui a convaincu Guillaume et Marian et qui invitent d’autres jeunes à se rallier à eux pour faire triompher la « grandeur de notre pays ».

Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis