Présidentielle 2022 : pas de primaire ouverte à LR, le candidat sera désigné par un vote des adhérents !

Comme prévu, les Républicains ont organisé le samedi 25 septembre le congrès tant entendu. Au cours de ce congrès, les militants devraient statuer sur le mode de désignation du candidat qui doit représenter le parti à la présidentielle de 2022.

Comme prévu, les Républicains ont organisé le samedi 25 septembre le congrès tant entendu. Au cours de ce congrès, les militants devraient statuer sur le mode de désignation du candidat qui doit représenter le parti à la présidentielle de 2022. Ainsi, à l’issue d’un vote organisé, l’option de la primaire ouverte a été écartée. Le candidat de la droite sera donc désigné en interne par les militants réunis en congrès.

Le principe d’une primaire interne retenu

Le candidat de la droite, sera-t-il désigné par une primaire ouverte ou non ? Le débat a été finalement tranché ce samedi par les militants de LR et c’est à travers un vote de 24 heures organisé du vendredi au samedi que la question a été tranchée. 79 181 adhérents à jour de cotisation ont été conviés à ce vote. À l’issue de ce scrutin interne, 58 % des votants ont opté pour une primaire interne qui se déroulera uniquement entre les adhérents.

Selon les résultats livrés par le président du parti, 50,28 % des inscrits ont participé à ce vote. Un taux jugé suffisant pour valider le vote selon Christian Jacob. En effet, l’expérience de 2016 n’a pas été une réussite à entendre les responsables de la droite. Certes, cette primaire a connu une participation massive des électeurs, mais elle a laissé une haine se propager au sein du parti.

De même, cette primaire, pour la première fois ouverte, a donné lieu à des règlements de compte. Ce qui a entraîné l’élimination dès le premier tour de l’ancien président Nicolas Sarkozy pourtant populaire au sein des militants. Ce règlement de compte s’est poursuivi jusqu’à l’échec de François Fillon qui avait passé le plus de son temps à se défendre face aux attaques.

Le retour à un mode de désignation interne permet donc de ne plus revivre tout ce scénario. Les regards sont à présent tournés vers le 4 décembre 2021 où aura lieu le congrès au cours duquel le candidat de la droite sera désigné.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Fast Infos (@fastinfos)

Les candidats confirment leur participation

Quelques minutes après le mode de désignation retenu, certains candidats ont réagi. Ils réaffirment leur intention de participer à cette primaire interne choisie par les militants. C’est Michel Barnier qui réagit en première position. « Nos adhérents les Républicains ont décidé ! C’est par un vote le 4 décembre qu’ils choisiront notre candidat. Militant fidèle dans cette famille depuis mon premier engagement en Savoie, je solliciterai en confiance son soutien pour rassembler et gagner l’élection présidentielle », a posté l’ancien ministre des Affaires étrangères sur son compte tweeter.

Valérie Pécresse s’inscrit également dans la même logique. « Les adhérents LR se sont exprimés et ont choisi la primaire interne. Respectueuse de leur volonté et constante dans mon engagement de jouer collectif, j’en serai ! Que le… ou la meilleure gagne ! », souhaite-t-elle.

Eric Ciotti, fait déjà des appels de pieds à l’endroit des militants. « Le 4 décembre, je solliciterai le soutien de ma famille politique les Républicains à laquelle je suis toujours resté fidèle dans les jours de victoire, mais aussi dans les jours de défaite », écrit le député des Alpes-Maritimes sur son compte tweeter en mettant en exergue sa fidélité en vers le parti.

Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis