Présidentielle 2022 : Valérie Pécresse reçoit le soutien de Philippe Mouiller !

À deux mois du congrès au cours duquel le candidat de la droite pour la présidentielle de 2022 sera désigné, Valérie Pécresse reçoit un soutien de plus.

À deux mois du congrès au cours duquel le candidat de la droite pour la présidentielle de 2022 sera désigné, Valérie Pécresse reçoit un soutien de plus. La présidente de la région Île-de-France peut compter sur le sénateur Philippe Mouiller dans sa course à la candidature de LR. Dans un entretien accordé au Courrier de l’Ouest, l’élu des Deux-Sèvres s’explique sur son choix.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Valérie Pécresse (@vpecresse)

« C’est d’abord par fidélité »

Valérie Pécresse voit l’un des sénateurs LR rejoindre ses rangs. Il s’agit du Moncoutantais Philippe Mouiller. Dans son interview accordé au Courrier de l’Ouest, l’élu LR justifie ce choix d’abord par fidélité avant d’exprimer son attachement aux valeurs défendues par la candidate. « Depuis trois ans, je fais partie des Libres, un lieu de réflexion politique créé par Valérie Pécresse », reconnait l’ancien maire de Moncoutant.

Ce dernier déclare qu’il se retrouve parfaitement dans les idées exposées par l’ancienne ministre de l’Enseignement supérieur. Le soutien qu’il apporte donc à la présidente de l’Île-de-France n’est qu’une suite logique. « J’ai fait un choix, je reste cohérent », insiste-t-il. « J’aime sa personnalité, elle est brillante », précise-t-il.

« Elle incarne la droite adaptée à la situation du moment »

Le soutien de Philippe Mouiller à Valérie Pécresse est déjà pressenti depuis plusieurs mois. Dès l’annonce de la candidature de la présidente de l’Île-de-France, le sénateur faisait partir de tout premiers élus qui se sont alignés sur ses propositions. « Je pense qu’aujourd’hui elle est prête d’avoir ce costume de candidate et de présidente demain, à la fois parce qu’elle à l’expérience gouvernementale te l’expérience d’élue locale. On voit que les scores des dernières élections régionales ont confirmé la reconnaissance de sa politique », avait déclaré le Moncoutantais à Public Sénat.

Philippe Mouiller qualifie Valérie Pécresse d’une femme battante qui défend des idées qui rendent la France optimiste. « Elle a beaucoup travaillé, elle a une vision pour la France à la fois basée sur l’optimisme en matière de soutien à l’économie, en matière de protection sociale, mais également des réalités qu’elle vive en matière de sécurité et e matière d’enjeu de la crise. Je crois qu’elle est prête pour porter un discours pour les Français et un discours de vérité », rassure le sénateur.

Pour l’élu des Deux-Sèvres, « elle incarne la droite adaptée à la situation du moment, à la fois avec un regard extrêmement humaniste, mais également avec des besoins d’avoir des marqueurs forts en matière de sécurité et en matière de protection. »

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Valérie Pécresse (@vpecresse)

Pécresse bloquée dans les sondages

D’après un dernier sondage Ipsos-Sopra Steria pour Le Parisien-Aujourd’hui en France et Franceinfo, la présidente de l’Île-de-France n’avance pas dans les sondages. Dans cette enquête d’opinion publiée le 1er octobre, l’ancienne ministre de Nicolas Sarkozy est créditée de 12 % des intentions de vote. La candidate perd ainsi un point comparativement à son score il y a deux semaines.

Cependant, sa situation ne semble pas inquiéter ses proches. Interrogée par Franceinfo, Florence Portelli. « Non et ce n’est pas de la langue de bois. C’est quelque chose sur lequel j’ai beaucoup de recul. Je crois qu’il faut avancer sereinement et sur nos idées. Il ne faut surtout pas se laisser affoler par les sondages qui, à l’heure d’aujourd’hui, signifient quelque chose, mais ne sont pas le reflet d’une réalité, d’une vérité », explique la vice-présidente de l’Île-de-France.

Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis