Quels sont les apports de la Fluvoxamine sur les cas graves de Covid-19 ?

Déjà disponible sur le marché, la fluvoxamine offre de nombreux avantages dans la lutte contre le Covid-19. Dans des études sur des centaines de personnes au Brésil, ce médicament s’est avéré efficace pour réduire les formes sévères du Covid-19.

Déjà disponible sur le marché, la fluvoxamine offre de nombreux avantages dans la lutte contre le Covid-19. Dans des études sur des centaines de personnes au Brésil, ce médicament s’est avéré efficace pour réduire les formes sévères du Covid-19.

Fluvoxamine et Covid : « Un choix efficace, sûr et bon marché »

Les chercheurs ont étudié 1 497 patients de 11 hôpitaux brésiliens. Ces patients présentaient au moins un facteur de risque d’infection grave : tabagisme, obésité, maladie cardiaque, etc. L’échantillon a été partagé en deux catégories : 741 personnes avaient reçu de la fluvoxamine (100 mg deux fois par jour durant 10 jours) et 756 personnes avaient reçu un placebo. L’essai a été réalisé en double aveugle, ce qui signifie que les scientifiques, le personnel médical et les patients ignoraient tous ce qu’ils avaient reçu.

L’objectif était de déterminer l’efficacité de la fluvoxamine dans la prévention de l’hospitalisation en mesurant le nombre d’individus qui ont été obligés de rester aux urgences plus de 6 heures ou qui doivent être hospitalisés 28 jours après la contamination. Comme résultat : Dans les deux cas, le nombre de patients recevant de la fluvoxamine était inférieur à celui recevant le placebo (11 % vs 16 %).

L’espoir est à l’horizon

Dans une publication, Otavio Berwanger, un chercheur qui n’a pas été impliqué dans l’étude, estime que les recherches menées sur ces 1497 patients « montrent clairement que la fluvoxamine est un traitement efficace, sûr, moins coûteux et bien toléré pour le choix du patient Covid-19 ambulatoire ».

Cet antidépresseur, actuellement au prix de moins de 4 euros, est devenu l’objet de recherches antérieures et ses potentiels effets anti-inflammatoires et antithrombotiques indiquent qu’il peut être un traitement efficace contre le Covid-19.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by The News Shots (@thenewsshots)

Fluvoxamine et Covid : Une recherche aux résultats limités

Les résultats des études qui ont été menées jusqu’à présent se sont avérés peu concluants, d’autant plus que les échantillons de patients inclus sont très réduits. Tout d’abord, parce qu’elles ont été menées au Brésil, un pays où les hôpitaux étaient déjà saturés et incapables de prendre en charge certains patients. Par conséquent, le fait que l’accès aux urgences soit la norme rend les conclusions faibles.

Par la suite, l’étude a montré qu’une personne est décédée dans le groupe fluvoxamine et 12 personnes dans le groupe placebo. Mais ces chiffres ne s’appliquent qu’aux personnes qui répondent au protocole, c’est-à-dire aux patients qui ont pris part à l’étude du commencement à la fin et ont rempli tous les critères du protocole. Lorsqu’on considère l’analyse des personnes qui ont été randomisées, on se rend compte que les résultats sont moins satisfaisants : 17 personnes décédées dans le groupe fluvoxamine et 25 personnes décédées dans le groupe placebo.

Le chercheur de l’Inserm Frédéric Adnet a déclaré affirmativement dans une interview au Parisien : « qu’il existe un signal faible et intéressant pour soutenir cette molécule, mais pas encore proche du traitement miracle. L’essentiel est de changer l’essai et de le voir si elle a effectivement une incidence sur les cas sévères. »

 

Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis