Rassemblement national : quelles sont les chances de Marine Le Pen en 2022 ? De grandes révélations !

Largement battue au deuxième tour en 2017 par Emmanuel Macron, on se demande si la présidente du Rassemblement national a des chances de s’installer à l’Élysée à l’issue du prochain scrutin.

Marine Le Pen en 2020 devient une piste probable. En avril prochain, le peuple français est appelé aux urnes pour élire un nouveau président de la République.

Ce dernier succédera à Emmanuel Macron, à moins qu’il ne soit réélu. À neuf mois de ce scrutin, les hostilités sont visiblement lancées. 

Certains personnages politiques ont déjà clairement affiché leur position à l’instar de la présidente du Rassemblement national. Après deux échecs (2012 et 2017), Marine Le Pen est déjà investie par son parti pour participer à la prochaine joute électorale. Mieux, elle se positionne comme une favorite au point où l’hypothèse de la retrouver à l’Élysée en 2022 n’est plus exclue. 

Le rejet de Macron : un facteur qui profite à Le Pen

Si l’actuel locataire de l’Élysée avait largement distancé son challenger en 2017 en l’emportant avec plus de 33 points de différence, la tendance ne serait plus la même en 2022. D’abord, les projections semblent être unanimes sur les résultats du premier tour du prochain scrutin. Sauf changement au cours des prochains mois, la candidate du Rassemblement nationale devrait se retrouver face à celui de la République en marche. 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Marine Le Pen (@marine_lepen)

Certes, Emmanuel Macron dispose d’une avance sur Marine Le Pen, mais selon le dernier sondage Ifop, l’écart entre les deux candidats ne serait que de 3 points. Ce qui permet légitimement à la candidate du RN de croire en ses chances. Cette progression politique de Marine Le Pen est due en grande partie à certains faux pas effectués par le régime Macron. 

Les plus déterminants restent la gestion des manifestations des gilets jaunes et celle de la covid-19. Une bonne partie des Français reprochent à l’actuel gouvernement de n’avoir pas été à la hauteur dans ces deux situations.

Un rapprochement entre le RN et LR

En 2017, si Emmanuel Macron a su remporter les élections avec une telle avance, l’adhésion des partisans et sympathisants des Républicains a bien pesé dans la balance. Cependant, 4 ans après, ce soutien s’est considérablement effrité. En effet, une évolution est constatée dans les perceptions du RN qui se rapproche de l’idéologie de LR. 

Par exemple, sur la question sur l’islam, près de 90 % des sympathisants des Républicains approuvent en 2020 la phrase « l’Islam porte, malgré tout, des germes de violences » de Marine Le Pen. Alors qu’en 2016, 30 % de l’électorat de droite n’était pas du même avis. 

La présidente du RN apparaît de plus en plus avec une image crédible. Ainsi, en 2022, elle pourrait obtenir l’adhésion d’une bonne partie de l’électorat de la droite modérée. Cependant, la contre-performance enregistrée aux dernières régionales montre que les projections peuvent toutefois changer en défaveur de Marine Le Pen.

Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis