Je vais traiter d’un jeu de combat qui existe depuis 1993. Il s’agit de l’œuvre de SNK doté d’un jeu à 2 D à l’arme blanche qui date du Japon médiéval avec Samurai Shodown.

Le gameplay spécifique de Samurai Shodown

A la base, on a droit à un système de jeu qui crie la simplicité. On peut trouver juste 4 boutons, quelques coups d’épée peu sensationnels, puissants ainsi que le coup de pied.

On peut aussi faire une inclinaison de stick arrière et se doter d’une projection via un coup fort et le pied. En outre, le grab ne permet pas de faire de dégât mais déstabilise l’ennemi qui fait appel à la garde à outrance.

Les coups spéciaux disposent des commandes simples d’utilisation.

Toutefois, les systèmes permettent de bénéficier de plusieurs options. Ainsi, le duo Coups Faible + moyen sert à éviter les attaques.

Si on prend appui sur une garde idéale, cela permet à la fois d’annuler le coup et de repousser l’ennemi. On peut également choisir un quart de cercle vers l’avant et le duo.

Faible + Moyen est transformé en contre pour désarmer l’ennemi. Dans le cas de pertes d’armes qui se plantent dans le sol, il faut tenter de les attraper à nouveau.

Néanmoins, le gamer même désarmé  dispose de coups de poings. Pour plus de détails sur l’opus, consultez ceci.

Les autres opportunités sur Samurai Shodown

Sur Samurai Shodown,  la jauge de colère est à remplir, selon les coups donnés et reçus. Quand la jauge est remplie, le héros passe d’office en rage max.

Cette possibilité autorise l’amélioration des dégâts. En outre, chaque combattant a droit à une super attaque spéciale autonome par rapport à la jauge.

Cette attaque particulière est certes dévastatrice mais son usage est unique par combat. En fait, Samurai Shodown mise plutôt sur la défense, le contre et peut être sanctionné par la punition.

A propos du contenu de Samurai Shodown

Côté contenu, le titre met en avant un mode histoire plutôt orienté en mode arcade. En fait, le gamer a droit à une intro, des combats avec une cinématique pour apercevoir le boss quelquefois.

Ensuite, le combat contre un rival est proposé via des dialogues Comme c’est un reboost, les nouveaux joueurs et les anciens n’ont pas accès au contexte.

Un tutoriel est présent pour les modes solo, le mode entraînement et les modes arcades dissimulés. Pour sa part, le mode Dojo met en face les fantômes de joueurs.

En fait, l’IA sert à analyser les actions. Si on opte pour le mode online, on peut opter entre les matchs casuels ou classés.

On peut générer ou rejoindre un lobby existant. L’objectif permet d’accéder à l’entraînement pur, au simple combat ou au combat en équipe.

Retrouvez l’essentiel du test en consultant ce sujet.

Crédit Photo : geekgeneration.fr & pcmag.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.