Je vous présente le dernier opus de Square Enix avec le jeu de construction et JRPG, à travers Dragon Quest Builders 2. Les supports disponibles impliquent Switch et PS4.

Un aperçu de Dragon Quest Builders 2

Dragon Quest Builders est un spin-off de la saga qui fait penser au jeu de construction Minecaft. Néanmoins, cet opus est davantage tourné vers le mode histoire.

En fait, le gamer se base sur un tutoriel et les créations sont présentes au fur et à mesure. Pour le joueur, l’enjeu consiste à la reconstruction d’un monde anéanti par le Seigneur de la Destruction.

Comme toute création est hérétique, il faut tenter de procurer à la communauté le goût de la construction. Pour plus de détails sur l’opus, consultez ce lien.

L’enjeu des constructions sur Dragon Quest Builders 2

Les constructions doivent obéir à un cahier des charges similaires à un plan. Ainsi, il ne faut uniquement compiler des blocs.

Il faut aussi parvenir à fournir du bien-être à la communauté. Pour le côté Agribuilder, Dragon Quest Builders 2 valorise la fertilisation des champs.

Par ailleurs, les cultures sont utiles pour l’alimentation. Ainsi, les recettes disposent de bonus.

Ces bonus procurent de la force, la progression des dégâts et de satisfaire l’appétit.

Les autres évolutions sur Dragon Quest Builders 2

Une évolution concerne l’autonomie des villageois. En effet, il est possible d’octroyer l’automatisation des multiples tâches.

Les habitants oeuvrent de la plantation à la            récolte. La préparation des repas revient à une usine afin de faire un bon usage de la nourriture obtenue par la moisson.

En fait, cela permet aux agriculteurs de construire mieux ou de partir à la recherche de ressources.

Les limites dans l’opus Dragon Quest Builders 2

Les personnages ont droit à plus de commodités comme la douche, les toilettes, la salle à manger. Un compteur d’heures autorise l’amélioration du niveau de village.

Cela permet de disposer d’objets innovants destinés à davantage de confort. Les opportunités de création et d’interactions proposent des affrontements avec des attaques et des sauts.

En fait, les joutes font appel à des « hit and run » sans grand intérêt. On peut retrouver les mêmes efforts pour le combat et on est parfois frustré quant aux activités de building.

En fait, l’action RPG est un peu molle et elle est relayée par un mode narratif trop envahissant. De plus, comme l’évolution demeure plutôt linéaire, on risque de s’ennuyer vite.

Malgré ces quelques réserves, Dragon Quest Builders 2 demeure un bon titre grâce à un contenu copieux et de multiples nouveautés à explorer et à exploiter. Découvrez plus d’attrait à l’opus en lisant ceci.

Crédit Photo : nintendo.fr & amazon.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.