Traitement du cancer de sein, une radiothérapie plus courte pour les seniors !

Les recherches et les nouveaux protocoles se développent pour réduire la fréquence des radiothérapies chez les patientes âgées atteintes d’un cancer du sein.

Les recherches et les nouveaux protocoles se développent pour réduire la fréquence des radiothérapies chez les patientes âgées atteintes d’un cancer du sein.

Cancer du sein : radiothérapie plus courte pour les seniors

Dans la lutte contre le cancer du sein, la radiothérapie apporte une véritable contribution grâce à ses bons effets. Elle délivre plusieurs rayonnements ionisants qui éliminent les cellules du cancer en arrêtant leur reproduction. Ces rayons frappent directement la partie à traiter (par exemple, sein, paroi thoracique, ganglions lymphatiques dans le cancer du sein). Les indications peuvent varier compte tenu du niveau du cancer.

La radiothérapie est l’un des principaux traitements du cancer du sein localisé. En éliminant le reste des cellules cancéreuses, elle réduit le risque de récidive, augmentant ainsi le taux de survie du patient. Cependant, ces traitements, qui durent généralement de trois à cinq semaines, sont parfois fatigants pour les patients en raison du nombre de visites à la clinique et des effets indésirables.

Radiothérapie : Moins de séances pourraient être efficaces !

L’Institut Gustave Roussy, premier centre européen chargé de la lutte contre le cancer, vient de rédiger un nouvel accord prometteur basé sur de multiples recherches et recommandations récentes. Après leurs chirurgies, les patientes atteintes d’un cancer du sein local (ce qui constitue en France, plus de la moitié des cancers du sein) de plus de 60 ans sans atteinte ganglionnaire se voient proposer un soin de radiothérapie d’une semaine seulement. Car même si ces séances sont réduites, l’effet thérapeutique existera toujours et les effets secondaires n’augmenteront pas.

Radiothérapie peropératoire

Une autre méthode a également été testée sur des femmes de plus de 60 ans : la radiothérapie peropératoire, qui consiste essentiellement à administrer une certaine dose de rayonnement directement au bloc opératoire après l’ablation de la tumeur. Cette méthode aide à diminuer drastiquement le nombre de traitements de radiothérapie utiles après l’opération : de 5 séances à 8 séances supplémentaires contre 25 ordinairement. C’est une véritable avancée dans la prise en charge du cancer.

Les personnes âgées subissent-elles souvent une chirurgie de la poitrine ou une reconstruction mammaire ?

Les patients âgés ont une fréquence de chirurgie plus faible, et ils reçoivent moins de radiothérapie ou de chimiothérapie. La fréquence de reconstruction mammaire est également faible, car les personnes âgées la considèrent généralement comme moins importante, et ces interventions peuvent être relativement onéreuses.

Plan de traitement

Selon la nature des tumeurs du sein, toutes les patientes atteintes d’un cancer du sein ont différentes options de traitement. Selon le genre ou le type de cancer, les soins d’un cancer du sein pour les femmes de plus de 50 ans peuvent consister à faire une chirurgie, une chimiothérapie une radiothérapie.

Le choix de prise en charge thérapeutique est pris lors de la Conférence de Conseil Multidisciplinaire (RCP) qui réunit plusieurs experts (chirurgiens, oncologues, anatomopathologistes, radiothérapeutes, etc.) afin de donner à chaque femme souffrante du cancer de sein, les meilleurs soins possible pour son cas.

 

Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis