Une innovation pour connaître la qualité de l’air que vous respirez, recosanté : comment ça marche ?

Le lien entre la santé et l’environnement, notamment la qualité de l’air, continue de préoccuper de plus en plus la population française. De ce constat est née l’ambition de mettre en place plusieurs services publics numériques au niveau national, permettant aux français de comprendre la situation et de se protéger des effets de la qualité de l’air sur leur vie.

Le lien entre la santé et l’environnement, notamment la qualité de l’air, continue de préoccuper de plus en plus la population française. De ce constat est née l’ambition de mettre en place plusieurs services publics numériques au niveau national, permettant aux français de comprendre la situation et de se protéger des effets de la qualité de l’air sur leur vie.

Recosanté, comment ça fonctionne ?

À l’occasion de la semaine décrétée pour la qualité de l’air qui a démarré le 14 octobre sur toute l’étendue du territoire national, les autorités françaises ont lancé des newsletters numériques pour apporter quotidiennement des conseils ciblés sur les lieux de résidence. Le but est de permettre aux français de diminuer les effets de la pollution atmosphérique sur leurs santés.

L’inscription à Recosanté n’est pas difficile et peut être faite par e-mail sur un lien reconnu au niveau national. L’utilisateur insère certaines données, telles que l’endroit où il habite, comment il voyage, s’il est père, s’il a des animaux domestiques, s’il a un jardin, s’il est un bricoleur… Aucun renseignement d’ordre médical n’est nécessaire. Il reçoit ensuite plusieurs conseils à propos de la dégradation de la qualité de l’air.

Recosanté : à quoi s’attendre

« Le but est d’apporter une lumière aux gens et de les faire savoir que même avec une mauvaise qualité de l’air, ils n’ont pas à demeurer cloîtrés chez eux sans profiter de la vie. Cela est très loin d’être une fatalité. Il y a plusieurs mesures que vous pouvez prendre pour vous adapter à votre vie quotidienne et préserver votre santé, comme arrêter de courir près des routes principales et éviter de faire des balades avec votre enfant dans la poussette pendant les périodes de pic de pollution », a expliqué Pierre Rousseau.

Ce service est ouvert à tous, y compris aux personnes souffrant d’allergies ou de maladies respiratoires, ainsi qu’aux citoyens qui désirent recevoir plusieurs conseils pour se préserver des effets de la qualité de l’air sur leur santé.

Recosanté fournira d’autres données : rayons UV, risques caniculaires, etc.

Il donne également des conseils sur les pollutions domestiques : ventilation, utilisation de certains articles ménagers, parfum, etc. « Le niveau de pollution de l’air intérieur est 5 à 7 fois supérieur à celui de l’air extérieur, et nous passons généralement 80% de nos moments à l’intérieur. », a souligné également Pierre Rousseau.

Afin de rendre le service meilleur, les utilisateurs sont interrogés tout le temps afin de prendre en compte leurs souhaits ainsi que leurs préoccupations. Ainsi, d’autres données seront bientôt ajoutées à Recosanté, telles que l’indice UV, le risque de grand froid ainsi que le risque canicule… Enfin, les utilisateurs auront la possibilité de choisir les données qui leur conviendront ainsi que la fréquence à laquelle la newsletter sera reçue ou même envoyée. « Nous voulons vraiment offrir un service au plus près de nos utilisateurs », a conclu Pierre Rousseau.

Bon à savoir :

À moyen terme, des augmentations occasionnelles du taux de pollution peuvent avoir des conséquences plus directes (irritation oculaire, rhinopharyngite, bronchite) et peuvent également exacerber les pathologies chroniques, provoquant plusieurs crises d’asthme, des accidents vasculaires cérébraux ainsi que des accidents cardiovasculaires. Préservez votre santé en vous inscrivant sur recosanté.

 

Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis