Vaccination contre la Covid-19 : les Ehpad verront bientôt la campagne pour la troisième dose !

Le Covid-19 qui ne cesse de muter continue de faire des victimes chaque jour. Personne n’est épargné, peu importe la tranche d’âge. La vaccination semble donc être l’unique solution actuelle pour maîtriser la situation.

Le Covid-19 qui ne cesse de muter continue de faire des victimes chaque jour. Personne n’est épargné, peu importe la tranche d’âge. La vaccination semble donc être l’unique solution actuelle pour maîtriser la situation. Ainsi, compte tenu de la propagation incessante du variant Delta, la nécessité d’une troisième dose de vaccin s’impose. Découvrons-en davantage sur la campagne qui débute en ce sens dans les Ehpad.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Thael Boost (@thaelh)

Campagne d’une troisième dose de vaccin dans les Ehpad

Déjà à partir de ce lundi 13 septembre 2021, une catégorie donnée de personnes sera en mesure de recevoir la troisième dose de vaccin contre le Covid-19. Il s’agit en occurrence des résistants des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad).

En effet, pour mieux optimiser les diverses actions et favoriser de meilleurs résultats, le Premier ministre Jean Castex avait émis une exigence. Il avait notamment précisé qu’il devrait avoir impérativement un délai d’environ 6 mois entre la deuxième et la troisième dose.

Cependant, il faudrait noter que la Haute Autorité de Santé avait déjà recommandé que les personnes âgées de plus de 65 ans puissent commencer à prendre rendez-vous. Et cela, valable depuis le 1er septembre. Il en est de même pour les personnes présentant des comorbidités ou jugées à très haut risque de développer une forme plus grave de Covid.

Étant donné que le variant Delta, plus contagieux et résistant, ne facilite aucunement la tâche, il urge donc de mettre la nécessité sur cette troisième dose de vaccin. Et cela, en considérant qu’environ 10 000 nouveaux cas sont recensés chaque jour, ce qui est très alarmant. En plus, Jean Castex rassure en faisant savoir qu’avec la vaccination, il y a huit fois moins de chances d’être contaminé et aussi onze fois moins de chances d’aller à l’hôpital. Le plus reluisant est donc de savoir que près de 400 000 Français ont d’ores et déjà reçu une troisième injection de vaccin.

Hormis cela, seulement 18 millions de personnes sont susceptibles de recevoir le rappel selon le ministre de la Santé. Face à cela, Olivier s’exprime en faisant savoir qu’il n’était donc pas nécessaire de prévoir une dose de rappel pour toute la population française.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Valérie Mondone (@valeriemondone)

La vaccination de l’ordre des médecins volontaire

L’ordre des médecins très actifs fait des recommandations à divers niveaux aux autorités. Ils demandent donc que les professionnels de santé et les médecins soient considérés comme prioritaires pour l’accès à ce rappel. Et cela, afin de se protéger naturellement et de protéger par la même occasion leurs patients.

Il faudrait reconnaître que cette demande a été jugée importante et nécessaire pour assurer la sécurité des soins de tous en tout lieu de même que la continuité des soins.

Le pass sanitaire en entreprise : est-ce nécessaire ?

Selon le ministre Jean Castex, le pass sanitaire dans les entreprises n’est pas d’actualité. Il a donc écarté la possibilité d’instaurer le pass sanitaire dans toutes les entreprises.

Donner la priorité à la campagne de vaccination est le plus important actuellement, car le pass sanitaire est juste un outil parmi tant d’autres.

Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis