Coup de pouce budget : 10 secrets pour renégocier vos crédits et dire adieu aux dettes !

Le taux d’endettement s’élève de manière considérable dans l’Hexagone ! Ils sont plusieurs ménages à crouler sous les dettes et ont du mal à s’en sortir. Pour éviter une telle situation, nombreux se tournent vers le rachat de crédit, en renégociant un nouveau taux d’intérêt plus bas. Voici 10 conseils pour bien renégocier vos crédits.

Conseil 1 : renégociez au moment opportun

Actuellement, le marché de l’immobilier connait une baisse record de taux d’intérêts. Il est alors très tentant de vouloir renégocier le taux d’intérêt de son prêt immobilier. Pour faire des économies, les situations sont propices :

A voir aussi : Comment financer votre permis poids avec le CPF

  • L’intéressé est encore dans la première moitié du remboursement de son prêt immobilier. A cette période, les mensualités de remboursement ne sont constituées que d’intérêts.
  • L’écart entre le taux d’intérêt actuel et celui que l’on peut obtenir dépasse 0,70%, voire 1%.
  • Le capital restant dû est de minimum 50 000 euros.
  • le différentiel de taux doit être suffisamment important pour couvrir les frais d’opérations. Il faut tenir compte des frais annexes.

Conseil 2 : Faites des simulations

Avant de renégocier votre crédit, pensez à effectuer des simulations ! Même en période de baisse de taux d’intérêt, plusieurs facteurs (frais d’avenants, frais de nouvelles garanties, indemnités de remboursement anticipé, durée restante de l’emprunt) impactent la rentabilité de votre renégociation de prêt. Dans l’idéal, faites appel à un courtier pour les calculs et interpréter les simulations.

Conseil 3 : définissez quel est votre argument majeur pour la renégociation

Pensez également à la finalité de votre renégociation :

A lire aussi : Les thèmes d'euros commémoratifs les plus vénérés

  • diminution du montant des mensualités;
  • réduction de la durée du prêt;
  • cumul des 2 possibilités.

Conseil 4 : renégociez votre assurance emprunteur

Lorsque vous renégociez votre prêt, cela peut également être le moment opportun pour renégocier votre assurance emprunteur. Sachez que vous pouvez désormais le faire chaque année, gratuitement et sur toute la durée de votre emprunt.

Conseil 5 : renégociation de prêt ou rachat de crédit ?

Vous vous demandez surement quelle est la différence entre renégociation de prêt et rachat de crédit. La principale différence réside dans la nature de l’interlocuteur. Dans une renégociation, vous conservez votre crédit initial auprès d’une même banque. La manœuvre consiste à disposer de meilleur taux, une nouvelle mensualité et un nouveau tableau d’apprentissage. Tandis que dans un rachat de crédit, vous changez d’établissement bancaire. Votre nouvel établissement rembourse par anticipation votre crédit. Cette opération ouvre droit à un nouveau prêt et de nouvelles conditions.

Conseil 6 : faites vous accompagner d’un courtier

Avant votre rendez-vous avec votre banquier, le courtier se charge de démarcher plusieurs banques concurrentes à la vôtre. Vous arriverez donc au rendez-vous avec un comparatif précis d’offres de rachat de crédits, qui est un argument non négligeable pour l’opération. Préparez le rendez-vous en rassemblant les documents relatifs à votre crédit ainsi que les documents attestant de votre situation actuelle.

Conseil 7 : les arguments à mettre en avant lors de la renégociation

Bien négocier ou renégocier c’est avoir les bons arguments. Parmi vos meilleurs arguments, n’hésitez pas à mettre en avant votre profil de bon client. On entend par bon profil bancaire, le fait d’avoir des revenus réguliers et conséquents.

Conseil 8 : préparez vos documents pour la renégociation

Généralement, votre courtier vous donne la liste des pièces justificatives nécessaires pour votre rendez-vous. En présentant un dossier idéal, vous mettez toutes les chances de votre côté.

Conseil 9 : soyez prêt aux frais engendrés par la renégociation

Hormis le fait de bénéficier d’un meilleur taux, gardez en tête que l’opération de renégociation n’est pas complètement gratuite. Incluez dans les frais à prévoir les frais de dossier, les frais de garantie en cas de changement d’hypothèques, les indemnités de remboursement anticipé et les autres frais de renégociation de crédit.

Conseil 10 : évitez les pièges

Pour tirer le maximum de profit dans le cadre d’une renégociation, faites attention à certains écueils :

  • le choix de la durée de remboursement;
  • le type de crédit.
Afficher Masquer le sommaire