7 façons de mieux gérer ses émotions

Les émotions font intégralement partie de l’homme et le définissent même. Parfois, ces émotions peuvent être fortes et prendre le dessus. Dans le présent article, nous vous présentons sept astuces pour mieux gérer vos émotions.

Savoir identifier ses émotions

Avant même de chercher à gérer vos émotions, vous devez avant tout apprendre à les cerner et à les identifier avec précision. Il s’agit d’une étape primordiale qui vous permettra de relier les émotions dans le corps et dans la tête. Qu’il s’agisse d’un tiraillement, d’un pincement, des sensations de mains moites ou d’un serrement dans la poitrine, vous devez être en mesure de savoir ce que chacune de ses sensations suggère. Le principal objectif, c’est de repérer les signaux renvoyés par votre corps et votre mental en face de diverses situations et d’être en mesure de les interpréter.

A lire également : Quelques astuces pour casser la routine dans un couple

Selon Marilyse Trécourt, la première chose à faire est de prendre conscience de ce désagrément dans le corps et d’essayer de le spécifier. Pour cela, il faut faire un arrêt sur image quand on se sent mal, en mettant des mots dessus. Cela signifie qu’on doit être en mesure de décrire avec des mots chacune des émotions que nous ressentons. Mettre des mots sur les émotions permet d’en prendre conscience, de mieux les gérer, d’en apprendre plus sur leurs origines et même de trouver des solutions pour gérer ou supporter les émotions désagréables.

Pouvoir exprimer ses émotions

Une fois que vous avez reconnu et identifié de manière claire et précise une émotion, la prochaine étape consiste à l’exprimer. Il ne sert à rien d’identifier les émotions pour ensuite les refouler. On se sent bien mieux quand on les a exprimés. Il est préférable de verbaliser ou tout au moins d’écrire ce que l’on ressent. En d’autres termes, il ne faut surtout pas chasser une émotion car une émotion qu’on essaie d’étouffer va prendre de plus en plus d’ampleur.

A lire aussi : Zoom sur le parcours de motricité pour bébé

Plus on nie les émotions (agréables ou désagréables), plus on les garde à l’intérieur, plus leur manifestation physique s’intensifie et risque de nous faire péter les plombs. Évidemment, cela peut paraître difficile d’exprimer ses émotions, mais il s’agit d’une étape plus qu’importante pour mieux se connaître et pour rendre plus harmonieuse ses relations avec les autres.

Par ailleurs, il n’est pas toujours facile de pouvoir exprimer ses émotions de manière adaptée à chaque situation. Quoi qu’il en soit, il vaut toujours mieux se laisser aller que de se forcer à garder ses émotions qui peuvent nous détruire de l’intérieur.

Apprendre à déterminer l’origine de ses émotions

Le meilleur moyen pour ne plus se sentir victimes de nos émotions, c’est de les tourner à notre avantage. Ainsi, il est très important de travailler à comprendre pourquoi une telle émotion s’est manifestée. En d’autres termes, lorsqu’une émotion se manifeste, il faut chercher à comprendre quel besoin le corps ou le mental cherche à satisfaire sur le moment : sérénité, bienveillance ou encore assurance. Par exemple, si vous vous sentez frustré, c’est peut être parce que vous avez besoin d’estime. Pour chaque situation, vous devez pouvoir en comprendre l’origine et l’anticiper.

En cherchant à identifier ses besoins suite à une sensation, on trouve par la même occasion les meilleures stratégies pour résoudre les problèmes. Plus on prend soin de soi et de ses émotions et plus on sera à même d’être bien avec les autres et ne pas laisser interférer les émotions dans les relations avec ses proches.

Faire une distinction entre l’émotion ressentie et son interprétation

De façon naturelle, nous sommes amenés à interpréter de notre façon chaque émotion que nous ressentons. Cependant, cette interprétation peut être erronée à cause de notre état émotionnel. C’est principalement pour cette raison qu’il faut apprendre à faire la part des choses entre les faits et les effets ; entre l’émotion ressentie et l’interprétation qu’on en fait. Par exemple, on pourrait considérer que notre conjoint se fout de nous parce qu’il ne nous accorde pas de l’attention. Mais, plusieurs autres raisons peuvent expliquer ce manque d’attention.

Il faut donc prendre le temps de bien comprendre nos émotions et ne pas se précipiter avec les interprétations.

Compenser les émotions désagréables avec des émotions positives

Malheureusement, on est bien plus souvent exposé à des émotions désagréables qu’à des émotions positives. Pourtant, les émotions positives que sont la joie, la gratitude, la reconnaissance, la sérénité, la curiosité, l’espoir, l’estime de soi, l’amusement, l’inspiration, l’admiration, l’amour sont très précieuses pour rebondir face à une émotion désagréable.

Par exemple, lorsqu’on est chagriné, on peut activer la joie en regardant un film ou en discutant avec un ami qu’on aime bien.

En gros, on doit réussir à prendre le dessus sur les émotions et pouvoir les surmonter, quelles que soient leurs natures.

Bien respirer quand on ressent des émotions fortes

Il est très fréquent que les émotions soient fortes du nous submergent, surtout lorsqu’on les a refoulé pendant trop longtemps. Dans ces circonstances, il faut prendre le temps de respirer. Il faut s’installer dans un endroit calme, fermer si possible les yeux et être en état de pleine conscience. Ensuite, il faut inspirer par le nez en gonflant le ventre, puis expirer par la bouche en rentrant le ventre. Il s’agit d’un exercée respiration profonde qui permet de focaliser son attention sur autre chose.

Avoir de la bienveillance envers soi-même

L’expression de l’émotion n’est pas toujours la meilleure solution. Il peut parfois être intéressant de prendre du recul, de réfléchir ou même de se changer les idées pour mieux appréhender la situation. Autrement dit, il faut se connaître et savoir reconnaître ses sensations ainsi que leurs origines. Les émotions savent mieux que nous ce qu’il faut faire.

Afficher Masquer le sommaire