Comment enlever l’humidité sur un mur ?

Plâtre qui s’effrite, taches noires, auréoles marrons, peinture qui se détache, odeur de moisissure…autant de signes annonçant que votre mur se fait attaquer par l’humidité. Jusqu’à un certain point, une petite humidité de temps à autre, comme après une longue saison de pluie, n’a pas souvent de quoi alarmer. Mais quand le problème persiste, il faut trouver une solution dans les plus brefs délais.

Connaître les sources du problème

Avant de pouvoir traiter les problèmes d’humidité du mur, il faut savoir exactement d’où ils viennent. Si une maison est bien construite, celle-ci ne devrait pas avoir de problèmes d’humidité sur les murs des pièces du rez-de-chaussée à cause des remontées d’humidité par capillarité. Si des traces d’humidité se trouvent sur des murs d’une pièce à l’étage, il peut y avoir de nombreuses causes.

A lire aussi : Les astuces bio pour nettoyer ses toilettes

Les premières causes de l’humidité sur les murs sont souvent les activités humaines et les problèmes de plomberie. Les infiltrations d’eau à cause d’un problème d’étanchéité de la toiture et des ouvertures peuvent également causer des traces d’humidité sur les murs. Ces dernières apparaissent souvent pendant les périodes de pluie. Des excès d’humidité peuvent également être observés pendant l’hiver.

Bien aérer les pièces de la maison

Que vous ayez des problèmes d’humidité sur les murs ou non, il convient toujours de veiller à bien aérer toutes les pièces de votre maison ou appartement. Une bonne aération rime souvent avec grandes ouvertures. Si vous avez remarqué que vos murs suintent à cause de la condensation créée par les activités domestiques, il suffit d’évacuer l’excès d’humidité en ouvrant les fenêtres pendant au moins 5 à 10 minutes par jour.

A lire aussi : Assurance habitation et canicule : comment protéger votre maison ?

Utiliser un déshumidificateur

Ouvrir les fenêtres pendant 10 minutes par jour et en toutes saisons, vous permet d’évacuer une certaine quantité d’humidité. Si cela n’est pas suffisant, vous pouvez penser à installer un déshumidificateur dans une pièce où l’humidité est particulièrement excessive. Pensez à investir dans un appareil adapté au volume de la pièce, ayant une bonne portée et un débit d’air suffisamment élevé.

Contrôler le taux d’humidité dans la maison

Comment pouvez-vous savoir au quotidien que les pièces de votre maison ont le bon taux d’humidité ? D’une manière générale, il est possible de sentir en respirant que l’air ambiant est plus ou moins humide ou sec, mais c’est si relatif. Il faut contrôler l’hygrométrie de votre habitation avec le bon appareil. Notez que cette hygrométrie doit être maintenue à 50% au maximum.

Améliorer la ventilation de la maison

Ouvrez-vous vos fenêtres chaque matin et avez-vous installé des déshumidificateurs chez vous, mais cela n’a donné aucun résultat ? Si vous continuez à observer une hygrométrie trop élevée même avec ses solutions, dans ce cas, il faut investir dans un système de ventilation performant. Pour évacuer l’humidité et traiter l’air de votre intérieur, vous pouvez compter sur un VMC simple ou double flux.

Aucun autre appareil ne peut être plus efficace qu’une VMC en termes de ventilation et d’aération de la maison. En plus d’évacuer l’excès d’humidité, la VMC renouvelle également l’air que vous respirez à la maison. Vous avez déjà un VMC chez vous. Et si ce dernier ne fonctionnait plus correctement ? Pensez à le faire vérifier et à l’entretenir pour voir ce que cela donne.

Éliminer l’humidité à la source

Un diagnostic approfondi peut révéler les sources de votre problème d’humidité. S’il a été déduit que la maison a des problèmes de remontées capillaires, alors il faut agir en conséquence. Pour traiter les remontées capillaires, il faut faire appel à des professionnels du bâtiment. La mise en place d’une coupure de capillarité se fait lors de la construction de la maison. Si cela n’a pas été fait ou n’est pas suffisant, des solutions correctives existent.

Les solutions pour empêcher les remontées capillaires sont nombreuses. On peut citer le drainage périphérique, injection de mortier hydrofuge, assèchement par électro-osmose ou géomagnétique, la pose de siphon atmosphérique. Il est à noter que ces solutions ne conviennent pas à tous les problèmes de remontées par capillarité.

Les infiltrations d’eau pouvant provenir de problèmes d’étanchéité, porosité des murs, crevasses et autres fissures…il faut également penser à traiter ces problèmes. Il faut vérifier l’étanchéité de la toiture et des ouvertures de la maison. Sur les vieilles maisons, il convient de vérifier si les crépis ne sont pas en train de se détériorer, si les murs ne sont pas fissurés. Peut-être que vous aurez besoin de faire une étanchéification des murs ou tout un ravalement de façade.

Afficher Masquer le sommaire