Comment mieux communiquer avec les autres et améliorer ses relations interpersonnelles ?

Le monde a besoin de davantage de personnes en phase avec les autres. En outre, les personnes ayant de bonnes aptitudes à la communication ont tendance à réussir dans tous les domaines de leur vie. Comment savoir si vous possédez déjà ces compétences ? Et comment les développer pour devenir un communicateur plus efficace ? La bonne nouvelle est que ces compétences peuvent être apprises et améliorées.

Dans cet article, nous vous proposons 10 idées pour améliorer vos compétences en communication interpersonnelle.

A lire aussi : Le Get 27 disparait des rayons de Carrefour et Super U : découvrez pourquoi

Comment améliorer vos compétences en communication

Si vous avez l’impression de ne pas posséder les compétences de base nécessaires à une bonne communication, il existe un certain nombre de moyens fiables pour vous améliorer. Voici quelques conseils pour développer vos compétences en communication :

A lire également : Quel sont les différentes fonctions du packaging ?

1. Pratiquez l’écoute active.

Les communicateurs efficaces sont toujours de bons auditeurs. L’écoute active signifie s’engager dans ce que les gens disent en donnant des réponses affirmatives et en posant des questions de suivi pour montrer que vous êtes attentif.

2. Concentrez-vous sur la communication non verbale.

Maîtriser les indices et les signaux non verbaux peut aider à prévenir les erreurs de communication et à signaler votre intérêt à ceux qui vous entourent. Faites attention à vos expressions faciales et à votre langage corporel lorsque vous parlez à quelqu’un dans un cadre professionnel. Vos signaux non verbaux influencent la première impression que vous donnez à quelqu’un. Maintenir un contact visuel, limiter les gestes de la main et avoir une bonne posture est très utile lorsque vous rencontrez quelqu’un pour la première fois.

3. Gérez vos propres émotions.

Dans l’intérêt d’une communication claire et de votre bien-être personnel, il est important de gérer vos émotions et de les exprimer de manière appropriée dans le contexte. Laisser des émotions fortes s’immiscer inutilement dans un cadre professionnel peut entraîner une mauvaise communication et des conflits.

4. Demandez un feedback.

Il n’y a aucune honte à demander à vos collègues un retour honnête sur vos compétences en communication. Demander à vos pairs ou à vos subordonnés des conseils pour améliorer vos compétences en communication peut vous aider à mieux comprendre comment vous vous présentez dans votre environnement de travail. Cultivez la volonté de rechercher d’autres points de vue et forgez de meilleures relations avec vos collègues.

5. Entraînez-vous à parler en public.

Parler en public peut sembler intimidant, mais il n’y a pas de meilleur moyen de développer de bonnes compétences en communication que de rechercher des occasions de prendre la parole en public. Les grands communicateurs sont capables d’exprimer clairement leurs sentiments qu’ils s’adressent à un grand groupe ou qu’ils parlent en tête-à-tête avec une seule personne. Le fait de parler régulièrement devant un groupe amplifiera vos forces et vos faiblesses et vous obligera à développer de bonnes habitudes de communication.

6. Développez un filtre.

Les communicateurs efficaces ont généralement des compétences sociales très développées et sont capables de moduler la façon dont ils expriment leurs pensées et leurs sentiments à ceux qui les entourent. Sachez ce qu’il est approprié d’exprimer dans différents contextes interpersonnels. Le développement d’un filtre aidera à compléter les autres techniques de communication et vous permettra de maintenir un certain niveau de bienséance et d’éviter les conflits sur le lieu de travail.

Comment améliorer les relations interpersonnelles

Voici quelques conseils pour améliorer vos relations avec les autres quand vous communiquez :

1. Rangez votre téléphone.

Les smartphones ont changé la façon dont les gens s’engagent et interagissent les uns avec les autres. L’augmentation de l’utilisation des smartphones a entraîné une diminution du contact visuel, de la durée d’attention, des interactions humaines et des relations personnelles.

Rangez votre téléphone avant le début d’une réunion ou d’une conversation. Cela indique aux autres que vous leur accordez toute votre attention et que vous les respectez, eux et leur temps. Si votre téléphone vibre, laissez-le tomber. Restez concentré sur ce que dit l’autre personne. Soyez attentif envers les personnes avec qui vous êtes et accordez-leur votre temps et votre attention.

2. Ne parlez pas par-dessus les gens.

Si vous vous surprenez à parler par-dessus les gens ou à les interrompre au cours d’une conversation, vous envoyez probablement le signal que vous n’écoutez pas complètement ce qu’ils disent – même si ce n’est pas votre intention. Montrez que vous accordez de l’importance à ce que l’autre personne dit en la laissant terminer sa pensée et en n’intervenant qu’une fois qu’elle a terminé.

3. Maintenez le contact visuel.

Oui, il peut être difficile de regarder vraiment quelqu’un dans les yeux, mais c’est un élément essentiel pour avoir des conversations significatives. En maintenant le contact visuel, votre interlocuteur se sent validé et compris. Cet indice non verbal lui fait également savoir que vous êtes attentif à ce qu’elle dit.

4. Évitez de faire des présomptions et des suppositions.

Les gens ont tendance à faire des suppositions lorsqu’il leur manque un élément d’information. Au lieu de poser des questions lorsque nous ne savons pas quelque chose, nous sautons aux conclusions. Or, les présomptions et les hypothèses font dérailler la communication – et les formuler est un moyen facile d’être étiqueté comme un communicateur inefficace.

Lorsque vous faites des présomptions et des suppositions, vous parlez pour quelqu’un en projetant votre propre expérience sur lui. Malheureusement, les présomptions peuvent être si profondément implantées dans votre esprit que vous ne vous rendez même pas compte que vous les faites.

Afficher Masquer le sommaire