Eplucher un oignon sans pleurer : c’est possible et voici comment ;)

Les oignons sont délicieux et peuvent être consommés de nombreuses façons différentes. De la question à savoir qui va éplucher les oignons pour le dîner à la transformation de la cuisine en zone sinistrée, chacun fera tout pour éviter de pleurer au moment de les éplucher. Mais rassurez-vous puisqu’il existe quelques astuces pratiques qui vous empêcheront de pleurer comme un bébé.

Pourquoi les oignons font pleurer

Les oignons ont développé des voies biochimiques pour se défendre contre les ennemis extérieurs. La découpe des cellules d’oignon libère une enzyme appelée alliinase et un groupe de composés appelés sulfoxydes de cystéine. Une série de réactions chimiques produit alors un gaz volatil appelé S-oxyde de propanol, qui est rejeté dans l’atmosphère. La réaction du corps à l’impact du gaz sur la surface de l’œil est d’essayer d’expulser ce gaz de l’œil par les larmes.

Lire également : Quelle tomate cultiver en pot ?

Cependant, tous les oignons ne provoquent pas d’irritations. Les oignons doux et verts causent une réaction plus faible que les oignons rouges, blancs et jaunes, car contenant moins de soufre.

Lutter contre les yeux qui coulent avec de l’eau

L’eau semble être un puissant allié lorsqu’il s’agit d’éviter les yeux qui brûlent en coupant des oignons. Il existe plusieurs méthodes concurrentes et c’est à vous de décider laquelle est la meilleure pour vous !

A voir aussi : Aménager une petite pièce : la fin du calvaire avec ces quelques conseils simples

Certaines personnes coupent des oignons en avalant de l’eau et en la gardant dans leur bouche. Si l’eau commence à avoir le même goût, il faut la recracher immédiatement (ou buvez à votre rythme) et prendre une autre gorgée ! Cette méthode inhabituelle est très utilisée par certaines personnes.

Il est également possible de rincer les oignons avec de l’eau froide pendant quelques minutes en vue de « geler » le gaz qu’ils contiennent et qui fait pleurer les yeux.

Enfin, il y a ceux qui disent que ce gaz se colle souvent au couteau utilisé pour couper les oignons. Il est donc recommandé de laver régulièrement le couteau pendant le processus de coupe pour éviter de pleurer.

La technique de refroidissement des oignons

Découper un oignon froid est une véritablement une idée inattendue. Et pourtant, ça a l’air de marcher ! En réalité, l’internet rapporte que le fait de mettre des oignons au congélateur et de les refroidir pendant 10 à 15 minutes permet d’éviter de pleurer au moment de les découper.

De même, certains disent que placer l’oignon au réfrigérateur pendant au moins 45 minutes avant de le couper est une excellente alternative. Car, comme l’eau froide, cela va « geler » le gaz qui s’échappe de l’oignon et ainsi réduire les effets désagréables.

Utiliser des ustensiles de cuisine appropriés

Selon les spécialistes cuisiniers (qui coupent des oignons quotidiennement), le problème réside dans le type de couteau qu’ils utilisent. De nombreuses personnes ont tendance à utiliser des couteaux de boucher ou un couteau dentelé, qui déchire les oignons et permet au gaz de se disperser. Par conséquent, l’utilisation de ces types de couteaux est à bannir. Les experts disent que la meilleure technique est d’utiliser un couteau bien aiguisé et sans dents.

Garder les couteaux aiguisés est généralement une bonne chose, mais c’est particulièrement important pour la manipulation des oignons. En effet, ces couteaux endommagent moins la chair de l’oignon et produisent moins de gaz. Un couteau émoussé rend non seulement la découpe plus difficile, mais augmente également le temps pendant lequel vous serez entouré de gaz volatils. Aiguiser son couteau ou en acheter un nouveau ne permet peut-être pas d’éviter complètement les pleurs, mais peut tout de même les réduire.

Pensez aussi à utiliser une mandoline. Cet ustensile de cuisine vous permet de découper rapidement les oignons avec un couteau bien aiguisé et de placer les morceaux dans un récipient spécial. De cette façon, il y a moins de chance que le gaz ne s’échappe.

Si vous envisagez de couper régulièrement des oignons, alors vous pouvez investir dans cet outil !

Utiliser des lunettes de protection

Quand vous avez encore du mal à préparer les aliments car vos yeux pleurent lorsque vous coupez les oignons, il est conseillé de créer une barrière entre le gaz et vos yeux. Les lunettes ordinaires et les lunettes de soleil peuvent aider. Il existe d’ailleurs des lunettes spéciales pour les oignons et cela peut valoir la peine d’essayer, mais des lunettes de natation ou des lunettes de sécurité peuvent également suffire.

Leçon de grand-mère : enlever la vacuole

La vacuole désigne le cœur de l’oignon. C’est également la partie où on retrouve les enzymes qui sont à l’origine des larmes. Lorsque vous découpez un oignon, une réaction chimique a lieu entre les enzymes de la vacuole et les autres cellules de l’oignon. Cette réaction se présente sous forme de gaz qui entre en contact avec le liquide lacrymal de l’œil et devient de l’acide sulfurique.

Par conséquent, la suppression de la vacuole peut réduire ou éliminer les effets indésirables du gaz. Il suffit de faire une incision d’un centimètre autour de la base de l’oignon et de tirer, afin de faire sortir la vacuole.

Afficher Masquer le sommaire