Le taux d’usure : problème majeur pour l’obtention d’un crédit

Il n’est pas donné à tout le monde d’être en mesure de déployer un budget pour l’acquisition d’un bien immobilier, sans contracter un crédit. L’achat d’un logement peut entraîner le besoin de recourir à un emprunt immobilier. Cependant, l’obtention d’un crédit immobilier représente aujourd’hui un véritable parcours de combattant. Contre toute attente, le taux d’usure peut vous mettre les bâtons dans les roues. Découvrez dans cet article l’essentiel à savoir à ce sujet et les pistes de solution pour se tirer d’affaires.

Qu’est-ce que le taux d’usure ?

Le taux d’usure se rapporte à la valeur maximale appliquée par les établissements de crédit sous l’approbation d’un décret dans le cadre d’un prêt. Ce taux est fixé au terme de chaque trimestre par la banque. Elle a pour but de vous offrir une protection contre tout abus. De manière globale, le taux de l’usure joue un rôle régulateur sur le marché. Encore appelé seuil d’usure, il en existe plusieurs et chacun d’eux s’applique au type de prêt convoité. Parmi les prêts auxquels il s’applique, on peut citer :

A lire aussi : Quel avenir pour l'immobilier en 2022 ?

  • Les prêts immobiliers,
  • Les crédits à la consommation,
  • Les découverts en compte,
  • Les crédits renouvelables.

Le taux d’usure permet au demandeur d’éviter les complications sur le plan financier, en l’occurrence les coûts de crédit faramineux, bien plus compliqué à rembourser. Par ailleurs, l’évaluation du taux de l’usure se fait suivant les taux effectifs moyens pratiqués par les structures de crédit augmentés d’un tiers. Les taux connaissent une fluctuation selon le montant emprunté, la durée du prêt, sans oublier les catégories de prêts.

En quoi le taux d’usure peut-il empêcher un emprunt ?

Bien que le taux d’usure soit perçu comme un régulateur sur le marché de l’emprunt, il est possible que certains emprunteurs ne puissent prétendre à un prêt à bien des égards. Le taux d’usure représente aujourd’hui le principal problème pour accéder à un financement. Le refus concerne tous les emprunteurs, peu importe leur âge ou leur projet.

A lire en complément : Comment remplir un carnet de quittances de loyer ?

En effet, les taux d’usure bas peuvent empêcher des emprunteurs solvables d’accéder au crédit. Ce problème concerne bien évidemment les demandeurs auxquels sont appliqués des taux d’intérêt élevés. Le plus souvent, il s’agit des emprunteurs ayant une faible capacité de négociation ou encore les jeunes ayant un faible niveau d’expérience. Le problème d’accès au crédit se pose également aux emprunteurs pour lesquels l’assurance du prêt se révèle assez coûteuse, plus précisément les personnes plus âgées. Il est courant de rencontrer des dossiers où l’assurance fait déborder le taux d’usure. Ce qui explique le fait que les emprunteurs se retrouvent dans une situation d’ascétisme.

L’inacceptation d’octroi de crédit en raison du dépassement du taux d’usure pourrait prendre une certaine ampleur en cas d’augmentation des taux d’intérêt des crédits immobiliers.

Obtenir un crédit : quelle solution pour rester sous l’usure ?

De nombreux emprunteurs éprouvés se questionnent davantage sur la possibilité ou non de contourner le taux d’usure, afin de dénicher un prêt. En effet, il existe quelques solutions plausibles pour rectifier le tir.

Changer son assurance emprunteur

Votre assurance de prêt immobilier joue un rôle de premier plan dans votre crédit immobilier avec une part allant de 30 à 50 pourcents. De ce fait, elle peut être la raison du dépassement du taux d’usure. Ainsi, la meilleure option pour y remédier consiste à faire jouer la concurrence. Ciblez plusieurs assurances de prêt immobilier et faites une étude minutieuse. Cela vous permettra de réduire de manière conséquente le taux de votre crédit. Vous pourrez économiser par la même occasion.

Augmenter son apport personnel

Ce n’est plus un secret, l’apport personnel est devenu une exigence inhérente à l’obtention d’un prêt en un laps de temps. Avec la législation au sujet de l’octroi de crédit (taux d’endettement maximal de 35% et durée d’emprunt limitée à 25 ans), il est préférable de prendre ses dispositions en amont. L’idéal serait de mobiliser un apport personnel consistant, afin d’augmenter ses chances. Certes, trouver un maximum d’apport personnel est loin d’être une mince affaire, d’autant que la banque impose la conservation d’une épargne résiduelle. Toujours est-il qu’on peut recourir à un prêt familial, afin de résoudre cette équation.

Privilégier l’emprunt à taux variable

L’emprunt à taux variable, c’est l’autre astuce à mettre à contribution pour pousser un ouf de soulagement. Le crédit à taux révisable est une véritable option pour contrer l’usure. Les emprunts à taux variables se révèlent utiles dans un contexte marqué par la hausse des taux d’emprunt. Ces types de prêt sont proposés par les banques en vue d’offrir une marge plus confortable.

Afficher Masquer le sommaire