Quelle puissance choisir pour son contrat EDF ?

Les compteurs électriques raccordés par ENEDIS en France sont dotés de différentes puissances. Le choix de la puissance est notamment laissé à l’appréciation de chaque souscripteur. Souvent négligée, la puissance de compteur est très importante. Elle ne doit pas être sélectionnée sans considération.

Nombreux sont les Français insatisfaits de la puissance de leurs compteurs électriques, en raison des désagréments causés par ceux-ci. Heureusement pour eux, le changement de puissance reste possible. Pour profiter d’un bon niveau de performance, il faut toutefois choisir la bonne puissance EDF. Notre guide vous indique comment réussir ce choix important.

A lire aussi : De quelle couleur peindre un couloir ?

Comprendre les notions de puissance de raccordement et de puissance de compteur

Société chargée de la distribution de l’électricité en France, ENEDIS s’occupe du raccordement des compteurs électriques des logements à son réseau. Pour chaque compteur raccordé, une puissance de raccordement est attribuée. Elle désigne la maximale d’énergie que peut recevoir le compteur depuis le réseau électrique ENEDIS.

La puissance électrique du compteur ne représente pas la même chose. Ici, il s’agit plutôt d’une limitation. C’est la puissance d’énergie que peut utiliser votre compteur. Sa consommation ne peut pas s’étendre au-delà. Elle est exprimée en kilovoltampère.

A découvrir également : Quelle tomate cultiver en pot ?

Puissance de raccordement et puissance électrique entretiennent un lien étroit. Pour bénéficier d’une bonne alimentation électrique à la maison, les particuliers doivent opter pour la bonne puissance électrique. Cela s’avère important pour plusieurs raisons.

Retour sur l’importance du choix d’une puissance de compteur suffisante

La puissance du compteur électrique détermine l’énergie qui peut être utilisée dans le logement. C’est dans celle-ci que puiseront les différents appareils et les installations électriques.

Lorsque la puissance du compteur électrique est faible pour couvrir les besoins de tous les appareils et installations, des risques de surtension et de court-circuit sont encourus. Les équipements sont exposés à des risques de détérioration et des coupures fréquentes s’observent.

Inversement, lorsque la puissance du compteur électrique est trop élevée, le logement paie plus cher sa consommation électrique. Des dépenses superflues sont ainsi réalisées sans réel besoin ou profit évident.

L’enjeu du choix de la bonne puissance EDF réside ainsi dans le contrôle et dans la réduction du coût de l’électricité, mais aussi la préservation des appareils et la limitation de la surtension et des courts-circuits.

Zoom sur les puissances de compteurs proposées

De manière classique, 5 choix de puissance électrique sont offerts en France. Les logements qui ne requièrent qu’une faible puissance peuvent opter pour une puissance de 3 KVA. Une puissance de 6 KVA est également proposée.

Pour des besoins légèrement plus importants, c’est vers la puissance de 9 KVA qu’il faut s’orienter. La quatrième possibilité est une puissance de compteur de 12 KVA. Pour les logements qui nécessitent une alimentation plus conséquente, une puissance de compteur comprise entre 15 et 36 KVA peut être choisie.

La taille du logement : première piste de choix

Pour réussir le choix de la puissance EDF, il est conseillé de premièrement considérer la superficie du logement à alimenter en électricité.

Les spécialistes recommandent notamment d’opter pour une puissance de 3 KVA pour les studios et les petits appartements dont la superficie est en dessous de 50 m².

Si vous habitez un appartement plus grand de superficie inférieure à 80 m², optez pour une puissance électrique de 6 KVA.

Vous habitez un appartement avec une superficie comprise entre 80 et 100 m² ? La puissance électrique conseillée dans ce cas est de 9 KVA.

Un logement de plus de 100 m² entraîne des besoins d’alimentation plus importants. Une puissance électrique de 12 KVA convient dans ce cas.

Pour finir, si votre logement possède une surface supérieure à 16 m², orientez-vous vers la puissance électrique la plus élevée pour votre compteur.

Les usages de l’électricité : deuxième piste de choix

Les pistes de choix de puissance EDF fondées sur la superficie du logement ne sont pas fiables à 100%. Pour éviter les mauvaises surprises, tenez compte des habitants de l’appartement, des équipements électriques que vous possédez et des usages que vous ambitionnez de faire de l’électricité.

La puissance électrique de 6 KVA est la plus souscrite sur le territoire. Elle est efficace pour chauffer les petits et moyens logements à l’électricité. Vous pouvez également l’adopter pour les appartements de 80 à 120 m². Vous ne pourrez cependant pas vous servir de l’électricité pour chauffer le logement.

Si vous souhaitez profiter du chauffage électrique dans ce type de logement, c’est vers la puissance de 9 KVA qu’il faudra vous tourner pour être bien alimenté. Dans des logements plus grands aux besoins plus importants, ce sont les puissances électriques supérieures qui représentent les choix judicieux. Pour finir, précisons que la plus faible puissance (3 KVA) ne peut couvrir que les studios et petits appartements sans chauffage électrique.

Afficher Masquer le sommaire