Upcycling : l’art de recycler au service de votre portefeuille !

« Upcycling » est un terme que l’on rencontre de plus en plus dans notre quotidien. On l’apparente à du recyclage, mais pour être plus précis, c’est un terme que l’on peut traduire par « surcyclage » ou « recyclage par le haut ». C’est quoi ce nouveau concept ? En quoi consiste-t-il ? Zoom sur l’upcycling.

Quelques mots sur l’upcycling et son origine

Comme nous l’avons évoqué ci-dessus, l’upcycling est un terme anglo-saxon que l’on peut traduire par surcyclage ou recyclage par le haut. Même si le terme n’est apparu que récemment dans notre quotidien, sa première utilisation remonte à plus de 30 ans en Allemagne grâce à Reiner Pilz. Ce dernier l’a évoqué pour pousser un peu plus loin le traitement des déchets dans son pays. C’est par la suite dans les années 2000 que l’upcycling a été répandu. Par l’upcycling, on optimise l’utilité des objets du quotidien et on allonge au maximum leur cycle de vie.

A voir aussi : Signification d'une plume noire ? Quelle est-elle ?

Rien ne se perd, tout se transforme

Aujourd’hui, on vit dans une société de surconsommation. Beaucoup d’entre nous se permettent de jeter certaines affaires pour en racheter de nouvelles à l’identique. L’idée de l’upcycling part du fait d’arrêter de jeter. Il faut essayer de réutiliser les produits qui peuvent l’être. C’est bien là qu’on peut confondre le recyclage et l’upcycling. Pour le recyclage, on traite les produits pour récupérer les matières premières et ce sont ces dernières qui vont être utilisées.

En upcycling, c’est l’intégralité de l’objet, du bien ou du matériel qui est récupéré pour être revalorisé. Autrement dit, en upcycling, on fait plus de la réparation, de la réhabilitation et/ou du détournement de la fonction principale de l’objet. Il n’y a donc aucune matière qui part à la poubelle. C’est ce principe qui fait que l’upcycling correspond plus avec le zéro déchet.

Lire également : Envie de crêpes ? Cyril Lignac « Tous en cuisine » dévoile une recette savoureuse !

Pourquoi faire de l’upcycling ?

Si l’upcycling séduit de plus en plus, c’est pour son impact sur l’environnement. Vu le fait qu’il soit basé sur le principe du zéro déchet et de la réutilisation de l’existant, on ne pousse pas vers le besoin de nouveaux produits, de la création de ces derniers, donc, on n’a pas de nouveaux déchets. On peut encore voir plus loin, car en upcycling, on évite également la pollution liée à la fabrication et à l’utilisation du nouveau produit. i tel est le principal avantage qu’on affiche souvent de l’upcycling, il y a aussi un autre avantage non négligeable qu’il offre : ses bienfaits sur votre portefeuille. Comme Vous n’allez pas vous obliger à acheter de nouveaux produits, vous allez pouvoir soulager votre portefeuille et faire des économies. Réutiliser en redonnant une seconde vie à un objet qu’on possède déjà ne coûte presque rien que de s’offrir un nouveau produit.

L’upcycling, à la portée de Mr tout le monde

Vu son coût, vous ne pouvez pas dire que vous ne pouvez pas faire de l’upcycling. Rassurez-vous : côté pratique, c’est encore plus facile. On peut appliquer l’upcycling à tous nos objets du quotidien. Pour s’y mettre, il faudrait tout de même quelques bases de bricolage, de l’imagination et de la créativité.

Si vous êtes un passionné de jardinage, vous pouvez commencer un projet d’upcycling avec la réalisation d’un potager avec des palettes. Il ne sera pas si difficile de trouver des palettes, d’autant plus que dans certaines grandes entreprises, elles partent directement à la benne. Pour les fans de la décoration d’intérieur, il est également possible de se lancer dans un projet d’upcycling avec des bouteilles en verre. Pour ces dernières, vous n’êtes pas obligé de les transformer en vase, elles peuvent également faire office de photophores pour protéger les bougies ou de carillon pour le vent.

Afficher Masquer le sommaire