Glander au travail ? Les 10 conseils à respecter

Aujourd’hui, de plus en plus de personnes ont tendance à s’ennuyer à leur lieu de travail. Une étude récente a montré que la plupart des employés se disent qu’ils passent plusieurs heures à glander au lieu de travailler. Il est vrai que le bâclage des tâches et la procrastination peuvent nuire à votre productivité et vous empêcher d’atteindre vos objectifs. Cet article vous aidera à mieux comprendre le concept de « glander au travail » et à découvrir 10 conseils pour vous aider à éviter de glander et à augmenter votre productivité.

Comprendre le fait de glander au travail

Depuis maintenant quelques années, le terme « glander au travail » a trouvé sa place dans le vocabulaire courant des employés. Glander est une expression qui décrit le fait de passer du temps à discuter et à s’amuser avec des collègues plutôt que respecter ses devoirs professionnels. Dans certaines professions, le glandage est considéré comme une pratique normale et commune qui, bien que séduisante, peut se révéler être source de conséquences négatives si elle n’est pas contrôlée.

Lire également : 8 manières d'apprendre une nouvelle compétence sans dépenser d'argent

Tandis que pour d’autres, le fait de glander est considéré comme une action désastreuse qui va à l’encontre des valeurs et des règles d’un bon fonctionnement et des bonnes pratiques de travail. Si vous êtes un employé qui se demande comment faire du fait de glander au travail sans subir les conséquences, cet article est pour vous.

Il est facile de se laisser aller lorsqu’on travaille. Glander est souvent la première chose à laquelle on pense et qui peut prendre un accès facile lorsque l’on est assis à un poste de travail. Pourtant, le temps et l’argent que vous gaspillez à glander au travail sont des choses qui ne peuvent être récupérées.

Lire également : Les meilleures solutions pour investir en 2024

Éviter les tâches chronophages

Lorsque l’on est en mode « glander au travail », certaines choses sont relativement faciles à éviter. Il est conseillé de ne pas passer trop de temps sur les réseaux sociaux; discuter avec trop de collègues; prendre trop de pauses ou consulter des sites Internet non professionnels.

Bien gérer votre temps

La création d’un plan d’action est une excellente façon de gérer votre temps, d’organiser votre travail et de vous aider à rester concentré. Des méthodes comme le calendrier, le bloc-notes, le journal de travail et la liste de choses à faire peuvent toutes vous aider à rester sur la bonne voie et à vous ménager du temps pour vos tâches les plus importantes. Il est également conseillé de faire des pauses régulières, mais juste assez courtes pour continuer à être productif.

Définir des objectifs à atteindre

Une bonne pratique consiste à définir des objectifs et à les respecter. Vous devez également vous assurer de garder votre bureau propre et bien rangé et de vous tenir à une routine. Enfin, l’une des meilleures façons de ne pas glander au travail est de se fixer des objectifs et des objectifs à long terme que vous pourrez atteindre. Vous devez également rester motivé et conscient du travail qui doit être accompli. En mettant en œuvre ces conseils, vous pourrez garder votre focus et votre productivité, et glander moins au travail.

Gardez vos relations professionnelles

Votre attitude et vos activités en dehors du travail doivent être irréprochables, alors, gardez-vous de flirter avec les collègues ou de vous impliquer dans des activités non professionnelles au travail. Tout ce qui peut entamer ou compromettre votre marque personnelle ou votre réputation au travail doit impérativement être évité.

Éviter les activités distractives

Réseauter, chatter ou procrastiner en consommant drogues, alcool ou autres substances tout en étant au travail vous condamnera à vite vous retrouver chez vous. Évitez donc de faire ces choses au travail et évitez également de divulguer vos vieilles habitudes sur le lieu de travail à vos collègues

Évitez d’être pris en flagrant délit de glandage au travail

Éviter d’être pris en flagrant délit de « glandage » au travail exige du temps et des efforts, mais c’est faisable. Les astuces suivantes peuvent vous aider à vous assurer de mener votre travail à bien tout en évitant d’être vu en train de bavarder ou de surfer sur le web à des fins personnelles. Tout d’abord, vous devez mettre en place des défis personnels.

Comprendre les tâches à accomplir

Ayez une bonne compréhension des tâches que vous devez accomplir tout au long de la journée, et utilisez-les pour déterminer quels sont les objectifs que vous devez atteindre. Ensuite restez organisé. Assurez-vous que vous savez où se trouvent tous vos documents et informations dont vous aurez besoin, et assurez-vous qu’ils sont organisés et accessibles. Lorsque vous avez besoin de retrouver quelque chose, vous le ferez rapidement et aurez plus de temps pour travailler sur des projets et des tâches.

Comprendre les conséquences du glandage au travail

Le fait de glander de manière excessive au travail peut avoir des effets négatifs dramatiques pour la vie professionnelle et personnelle d’une personne. Les conséquences les plus évidentes sont une productivité réduite et des conséquences négatives sur le plan financier. La productivité et la productivité liée au fait de glander peuvent directement affecter la réussite et la stabilité de l’entreprise pour laquelle une personne travaille.

Plus précisément, si une personne ou une équipe est constamment en train de glander, elle peut ne pas atteindre les objectifs à temps et causer des retards coûteux, ce qui peut entraîner des pertes de profits, une mauvaise réputation et, à terme, des retards salariaux. Une autre conséquence directe et personnelle est l’impact négatif sur la carrière professionnelle.

Le fait de glander au travail est possible dans certains cas

Il est possible de glander avec des effets variables sur son travail. Toutefois, il existe des limites à la quantité de temps que l’on peut se permettre de glander avant que cela n’ait un impact significatif sur la qualité ou la quantité du travail réalisé. Tout d’abord, il est important de considérer le milieu de travail dans lequel vous vous trouvez. De plus, la nature et le type de travail sont également essentiels.

Par exemple, le fait de travailler dans un environnement à forte pression avec des délais serrés ne laisse pas beaucoup de place pour se permettre de glander. Il serait dès lors possible de dire qu’il serait préférable de ne pas le faire, car tout délai sera préjudiciable à la qualité et à la quantité du travail. En revanche, certains types de légères divergences peuvent s’avérer utiles à l’orientation et à la créativité, par exemple.

Afficher Masquer le sommaire