Nutrition : voici quelques conseils pour bien faire cuire vos aliments !

Être en bonne santé dépend beaucoup de notre alimentation. Pour ce faire, afin de profiter pleinement des qualités nutritionnelles des aliments, il faut veiller à tous les détails de la préparation à la cuisson.

Être en bonne santé dépend beaucoup de notre alimentation. Pour ce faire, afin de profiter pleinement des qualités nutritionnelles des aliments, il faut veiller à tous les détails de la préparation à la cuisson. Voici donc quelques conseils pour bien cuire les aliments tout en préservant au mieux l’essentiel de leurs ressources.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Fanny Herpin (@chef.fanny)

Comment bien cuire les légumes et fruits ?

Les légumes et fruits sont riches en eau, en fibres, en vitamines et en sels minéraux. Ce sont des aliments anti-cancer par excellence. Ainsi, pour leur préparation avant la cuisson, il est conseillé de les laver et les passer simplement sous un filet d’eau. L’eau peut entraîner une perte en sels minéraux. Il faut donc éviter de les laisser tremper dedans. Et pour les fruits ou légumes qui nécessitent un épluchage, il faut faire en sorte de retirer le moins de chair possible car leurs peaux peuvent aussi être riches en fibres, vitamines et minéraux.

Pour ce qui est du mode de cuisson, la cuisson à la vapeur est la plus adaptée. Elle présente deux principaux avantages : elle est de courte durée, ce qui évite aux fruits et légumes d’être au contact de la chaleur pendant longtemps. Ainsi, les vitamines sont sauvegardées. Cette cuisson permet également à ces aliments de ne pas être cuits dans l’eau et donc de garder leurs minéraux. La cuisson à l’étouffée permet aussi de garder les qualités nutritionnelles. Quant à la cuisson à l’eau, elle est à éviter.

Comment bien cuire les poissons ?

Les poissons contiennent la vitamine B et des oligo-éléments comme l’iode, le fluor et le sélénium qui peuvent très rapidement passer dans l’eau ou le jus de cuisson. Ainsi, pour leur cuisson, la papillote est le meilleur mode indiqué. La papillote, placée dans un plat à four contenant de l’eau, évite le dessèchement, permet de conserver les vitamines et minéraux hydrosolubles et de cuisiner avec peu de matière grasse. Afin d’éviter une cuisson longue qui altérerait les vitamines thermosensibles, il faut préparer plusieurs petites portions.

Une cuisson à la vapeur présente aussi les mêmes intérêts nutritionnels que la papillote et convient à de plus gros morceaux. Quant au court-bouillon, il est moins conseillé, sauf si on doit consommer le bouillon filtré et cuisiné en sauce blanche. Mais la cuisson au gril quant à elle est carrément déconseillée, car elle n’est pas saine pour la santé.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Frédéric Duca (@fredericduca)

Comment bien cuire les viandes et volailles ?

Les viandes et volailles contiennent les vitamines A et B1 qui peuvent s’altérer à la chaleur. En effet, à forte température, leurs graisses s’oxydent, ce qui les rend indigestes. Pour leur préparation, il est donc avantageux de laisser leurs graisses. Grâce à cela, la température à cœur augmente plus vite et la cuisson est rapide, ce qui facilite une meilleure rétention des vitamines.

Ici, la cuisson à basse température est plus adaptée. La formation de tout composé toxique est ainsi évitée. On peut également opter pour la cuisson à la poêle pour les petites pièces de viande concernant les steaks ou les escalopes.

Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis