Cigarette électronique : comment choisir le bon taux de nicotine ?

La cigarette électronique fait partie des moyens utilisés pour le sevrage tabagique. Son efficacité repose sur le choix du taux de nicotine adéquat. Celui-ci variant d’une personne à l’autre, voici quelques conseils pour bien choisir son taux de nicotine.

Déterminer ses besoins en nicotine

Pour que la cigarette électronique soit efficace dans le sevrage tabagique, elle doit compenser les besoins nicotiniques du fumeur. Il existe une méthode simple pour évaluer ce taux. Elle consiste à déterminer la catégorie de fumeur à laquelle vous appartenez. Le type de fumeur est déterminé à partir du nombre de cigarettes par jour :

A lire en complément : Quelle est la meilleure stratégie pour des séjours de dernière minute réussis ?

  • le fumeur occasionnel en dessous de 5 cigarettes par jour ;
  • le fumeur léger entre 5 et 10 cigarettes par jour ;
  • le fumeur modéré entre 10 et 20 cigarettes par jour ;
  • le gros fumeur au-delà de 20 cigarettes par jour.

Les taux de nicotine conseillés sont respectivement de :

  • 3 mg/ml pour un fumeur occasionnel ;
  • 6 mg/ml pour un fumeur léger ;
  • 11 ou 12 mg/ml pour un fumeur modéré ;
  • 16 ou 18 mg/ml pour un gros fumeur.

Pour les gros fumeurs et les fumeurs modérés, il est préférable de commencer par le plus grand dosage. Vous pouvez ensuite réajuster au besoin.

A lire en complément : La présentatrice météo d'une grande chaîne française annonce une heureuse nouvelle en direct !

Vous pouvez aisément trouver de l’e liquide pas cher en ligne ou dans la boutique physique d’un magasin spécialisé pour débuter le vapotage. Au moment de choisir, vérifiez que le dosage de l’e-liquide correspond bien au taux de nicotine dont vous avez besoin. Pour rendre l’expérience plus agréable, n’hésitez pas à choisir un e-liquide à saveur (fruitée, bonbon, menthol, etc.).

Les sels de nicotine : une alternative plus douce

Lorsque vous vapotez, votre organisme met beaucoup plus de temps à assimiler la nicotine que lorsque vous fumez une cigarette. Cela engendre chez certains fumeurs la nécessité de vapoter beaucoup plus qu’ils ne fumaient.

Par ailleurs, certains organismes ne supportent pas un taux élevé de nicotine. L’e-liquide peut donc irriter la gorge et entraîner des toux ou des démangeaisons. Vous pourriez alors être tenté de reprendre la cigarette. Mais il existe une alternative : les sels de nicotine. C’est la forme de nicotine naturellement présente dans les feuilles de tabac.

Les sels de nicotine s’assimilent plus facilement et peuvent être utilisés à des taux plus élevés que la nicotine pure. La sensation qu’ils procurent est plus douce dans la gorge. Parallèlement, leur effet se rapproche plus de celui du tabac. Ainsi, pour un même taux de nicotine, la quantité d’e-liquide aux sels de nicotine à consommer est réduite par rapport à celle de l’e-liquide à la nicotine pure.

Le choix du matériel : une étape cruciale

Pour que le vapotage soit efficace, le taux de nicotine choisi doit être effectivement délivré à chaque inhalation. Cela dépend de l’efficacité du matériel de vapotage utilisé. Il est recommandé aux débutants d’utiliser une e-cigarette simple ou un pod. Les box sont aussi efficaces, mais leur réglage est complexe.

Aussi, faites attention à la valeur de la résistance de l’e-cigarette. Elle varie généralement entre 0 et 2 Ohm. Plus elle est proche de 0, plus la vapeur produite est importante. Mais il est conseillé de débuter à 1 Ohm puis de diminuer au fur et à mesure qu’on s’habitue à la cigarette électronique. En effet, plus la résistance est basse, plus les risques d’irritation de la gorge sont grands.

Afficher Masquer le sommaire