Concessionnaires auto et frais annexes abusifs : faites-vous parti des personnes abusées ?

Les études et enquêtes récentes menées par la Répression des fraudes a révélé que certains concessionnaires auto abusent des frais annexes. Les manquements enregistrés auprès de ces concessionnaires concernent globalement les informations du consommateur sur les frais annexes et facultatifs dont il doit bénéficier à l’achat.

Si vous faites partie des personnes abusées par les concessionnaires auto, les divers points développés sur le sujet dans cet article devraient vous intéresser.

A voir aussi : Les garanties offertes par un mandataire auto pour l'achat d'une Mercedes en Allemagne

Une alarmante statistique d’irrégularités dévoilée par la DGCCRF chez les concessionnaires automobiles

2022 a été une année bénéfique pour le marché automobile. Les statistiques de  la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) ont révélé une vente de plus de 5 millions de voiture. Le marché demeure toujours florissant.

En parallèle, cet organisme étatique a aussi mené une enquête de moralité entre 2021 et 2022 auprès de concessionnaires. Le but de cette enquête est de vérifier si ces acteurs automobiles respectent les dispositions légales ayant trait aux informations du consommateur sur les frais annexes, et facultatifs, à l’achat du véhicule. L’enquête a également pour but, la vérification des normes de concurrence loyale, ainsi que l’éthique et la légalité des pratiques adoptées par ces concessionnaires.

A lire en complément : Vaut-il la peine d'acheter une BMW?

2200 établissements partout en France ont été soumis à cette enquête. Il en ressort que près du tiers, soit 64 %, font montre d’anomalies, de manquements et de plusieurs irrégularités au niveau de leur vente. Il s’agit là d’une statistique alarmante dévoilée par la DGCCRF chez ces acteurs automobiles.

Les points de fraude relevés chez les concessionnaires

Les statistiques d’abus des frais annexes sont alarmantes. De nombreux points de fraude ont été révélés par la DGCCRF dont notamment :

  • Les présentations trompeuses de véhicules ;
  • L’abaissement du kilométrage ;
  • Les anomalies sur le financement de l’achat des véhicules.

Les présentations trompeuses de véhicules

Il s’agit d’une des principales fraudes enregistrées par la DGCCRF. En effet, le concessionnaire peut présenter des voitures déjà utilisées comme étant neuves ou dites de ‘’première main’’. Plusieurs informations importantes pour le consommateur sur l’état du véhicule lui sont cachées ou sont truquées.

L’abaissement du kilométrage

Cette fraude est celle qui est la plus mise en place par les concessionnaires spécialisés dans la vente de voiture d’occasion. Abaisser le kilométrage de la voiture est devenu le mot d’ordre de ces professionnels. Certains font un abaissement allant jusqu’à 121 000 km. Le kilométrage étant un critère de choix d’une voiture d’occasion, les concessionnaires espèrent qu’avec une telle fraude, la vente serait plus sûre et facile.

Les anomalies sur le financement de l’achat des véhicules

Il y a de nombreux professionnels de la vente de voiture qui proposent des prêts à leurs éventuels clients qui ne disposent pas du financement nécessaire pour l’acquisition d’une voiture. Il ressort de cette enquête que, les financements dans ces conditions ne sont pas toujours clairement indiqués.

Les contrats de financement sont en déséquilibre (taux de crédit élevé), et vont dans l’intérêt du concessionnaire. Il y également le fait que les concessionnaires rendent obligatoire la souscription d’un crédit à la consommation, et ce, en échange d’une garantie commerciale supplémentaire.

Les sanctions prises par la DGCCRF réprimer les irrégularités constatées

Après le constat de toutes ces fraudes, les autorités ne sont pas restées sans rien faire. Des sanctions ont été prises par la DGCCRF pour réprimer les irrégularités constatées. Il s’agit notamment de 1.600 avertissements qui ont été dressés, 1.550 injonctions, ainsi que 320 procès-verbaux pénaux et 170 procès-verbaux d’amendes administratives.

Les avertissements sont émis afin de prévenir les concessionnaires malhonnêtes. Des mesures plus avancées telles que les injonctions, les PV pénaux, les PV d’amendes administratives sont émis à titre punitif. On espère que ces diverses sanctions prises suffisent à dissuader les abus de frais annexes observés chez les concessionnaires auto.

Les points de vigilance à inspecter pour éviter les abus lors d’un achat automobile

En dépit des sanctions émises par la DGCCRF contre les concessionnaires auto malhonnêtes, il n’est pas exclu que certains persistent avec cette mauvaise pratique. Il revient donc aux acheteurs de prendre leurs précautions pour éviter d’être abusé lors d’un achat automobile.

Pour éviter d’être abusé par un concessionnaire, voici quelques points de vigilance que vous devez garder à l’esprit. Lors de l’achat de votre voiture, vous devez vous faire accompagner d’un spécialiste en voiture, en qui vous avec entièrement confiance, chez le concessionnaire. Il peut s’agir de votre mécanicien auto. Ce dernier sera en mesure de vérifier les informations concernant l’étiquetage et la date de mise en circulation en cas d’achat de voiture d’occasion.

En ce qui concerne les prêts financiers, il est plus intéressant de se tourner vers les établissements bancaires traditionnels qui pratiquent des taux plus avantageux pour vous. Pour faire plus simple lors de l’achat de votre voiture, vous pouvez confier le projet à un mandataire automobile. Ce dernier vous fournira un service complet tout en veillant à vos intérêts.

Afficher Masquer le sommaire