La présentatrice météo d’une grande chaîne française annonce une heureuse nouvelle en direct !

Parmi celles qui annoncent le beau temps et la pluie sur nos petits écrans, il y a Anaïs Baydemir. On la voit presque tous les jours avec ses annonces météorologiques sur France 2 depuis maintenant plus d’une dizaine d’années. Du côté de sa vie personnelle, on a su qu’elle a eu son premier enfant, notamment sa petite fille en 2020, pendant la crise sanitaire. À notre grande surprise, elle a annoncé l’arrivée de son deuxième enfant lors d’une interview accordée à Télé 2 semaines.

Une grossesse qui ne devrait pas tarder à se faire voir

Il y a quelques jours, on n’a pas vu Anaïs Baydemir sur France 2, car elle était en congé, mais là voilà de retour depuis le lundi 26 juillet 2021. Certains téléspectateurs l’ont peut être remarqué : elle a un peu changé. En effet, elle semble rayonner de bonheur. Est-ce les vacances ? Non, c’est bien un deuxième enfant qu’elle attend et au fil des semaines, on va sûrement voir son ventre s’arrondir. Elle va également repartir en congé de maternité bientôt.

A découvrir également : CONCOURS : 4 places de cinéma à gagner pour Green Zone avec Matt Damon

Une annonce dans les colonnes de Télé 2 semaines

C’est dans un entretien qu’elle a eu avec ses confrères de Télé 2 semaines qu’elle a parlé de sa réussite professionnelle, mais elle a également profité pour annoncer l’heureux événement qu’elle attend avec son mari Mathieu Saby. Elle est bel et bien enceinte de son deuxième enfant, un an et quelques mois après la naissance de Lina-Sultane, son premier enfant. Pour sa petite famille et elle, c’est le bonheur. Anaïs Baydemir s’explique et se confie : « J’attends un autre enfant… On est très heureux, car on voulait que nos enfants soient rapprochés ».

Anais Baydemir (France2), weather presenter. Inauguration of the 13th International forum of the Weather and the Climate on the place of the City Hall of Paris on Friday, May 27, 2016, with Celia Blauel, Deputy of the Mayor of Paris in charged of Environment, Jean Jouzel, Climatologist and President of Meteo et Climat, Hubert Reeves, Astrophysicist, and the weather presenters Evelyne Dheliat (TF1), Laurent Romejko (France3), Fabienne Amiach (France3), Marina Raibaldi (France 3), Fanny Agostini (BFM TV), Anais Baydemir (France2), Sandra Larue (BFM TV), Marc Hay (BFM TV), Myriam Seurat (France2), Marlene Duret (I Tele and RTL) and Geraldine de Mori (RMC and BFM TV), Eleonore Boccara (iTele). The forum takes place from May 28th to May 30th and his aim is to sensitize the public of the evolution issues of the climate and the solutions of adaptation, to offer to the professionals a platform exchanges and reflections and to support a synergy between the scientists, media, public and school. Paris, FRANCE – 28/05/2016//HARSIN_FORUMCLIMAT49/Credit:ISA HARSIN/SIPA/1605280213

Notre présentatrice météo franco-turque figure parmi les célébrités. Cette annonce anaïs baydemir enceinte 2022 a déjà presque fait le tour de la France et est au cœur de presque toutes les discussions. D’ailleurs, certains téléspectateurs se font fortement penchés sur sa silhouette lors de ses dernières apparitions sur Météo 2.

A découvrir également : RÉCEPTION : Soul Taker et Haruka (Anime)

Elle revient sur sa première grossesse et sa vie de maman

Même si à l’antenne, Anaïs Baydemir semble être une femme heureuse et comblée, lors de cette interview avec l’équipe de Télé 2 semaines, elle parle de son quotidien de maman et de la manière dont elle a vécu sa première grossesse.

La présentatrice météo confie que le rôle de maman n’est pas facile à tenir, mais qu’elle fait de son mieux. Lors de son retour après le congé de maternité, elle appréhendait son retour à l’écran. Ça s’est très bien passé après quelques secondes d’introduction où elle a expliqué qu’elle était ravie d’être de retour. Suite à cette apparition, elle a même reçu de très jolis messages, et même des cadeaux. On a eu le premier confinement deux mois après son accouchement et pour Anaïs Baydemir, ça a été l’angoisse. Elle a été obligée de s’enfermer avec sa petite fille pendant trois mois et de limiter le contact avec son mari, car ce dernier travaillait en milieu hospitalier.

Afficher Masquer le sommaire