Comment préparer mentalement sa rentrée et éviter la dépression post-vacances ?

Beaucoup s’attendent à terminer les vacances frais et avec un grand sourire sur le visage. Mais, il arrive que certains n’aient plus d’appétit, car l’idée de retourner au bureau les déprime et ils peuvent avoir du mal à dormir. Vous pensez même être plus fatigué qu’avant les vacances.

Si vous êtes dans cette situation, alors vous souffrez de la dépression post-vacances. Voici des conseils pour mieux vous préparer mentalement et réussir votre rentrée.

A lire également : Quels sont les éléments à considérer pour trouver le bon contrat d'assurance habitation pour un étudiant ?

Commencer à préparer les prochaines vacances

L’un des meilleurs moyens d’éviter le sentiment lié au retour à la vie normale après des vacances, notamment la dépression post-vacances est de penser à des choses heureuses. Par exemple, le fait de penser à vos prochaines vacances peut vous permettre d’occuper votre esprit de pensées positives.

Peu importe ce que vous faites le long de l’année, le fait de savoir qu’une aventure excitante vous attend dans 11 mois vous aidera à prendre les bonnes décisions pour atteindre cet objectif.

A lire également : La présentatrice météo d'une grande chaîne française annonce une heureuse nouvelle en direct !

Avoir des loisirs

Quand vous rentrez de vacances, la seule chose que vous voulez est d’y retourner. Mais le voyage n’est pas le seul loisir qui existe. Il est aussi impératif de trouver d’autres occupations à faire régulièrement pendant votre temps libre. Sélectionnez des activités qui vous permettent de vous épanouir, comme le sport, la lecture, l’apprentissage d’une langue, les ateliers d’art

Créer un album photo

La création d’un album photo est un bon moyen de lutter contre la déprime post-vacances. Créez alors des occasions pour laisser libre cours à votre génie artistique, par exemple en vous inspirant des ateliers de scrapbooking ou en effectuant des retouches photo en ligne.

Se changer les idées

S’il est bien d’avoir des objectifs précis, il est aussi nécessaire de vous accorder régulièrement de petits plaisirs. Regarder un bon film, se faire dorloter dans un spa, aller voir un concert ou jouer à un jeu vidéo sont autant de solutions pour vous détendre, et nourrir votre esprit tout en combattant le stress.

Le fait de « s’évader mentalement » de la vie quotidienne est nécessaire pour assurer un bon équilibre mental.

Le sport

Pour lutter contre le stress et la dépression post-vacances, rien de plus pratique que le sport. Escrime, natation, marche nordique, tennis… tant qu’il n’y a pas de contre-indication médicale particulière, vous avez la liberté de choisir n’importe quelle activité physique.

En cas de doute, demandez conseil à votre médecin et commencez en douceur pour éviter les blessures. D’ailleurs, il est aussi plus sûr de s’entraîner sous la supervision d’un entraîneur qualifié que de commencer en solo.

Prendre des résolutions

Les vacances sont une excellente occasion de faire le point sur votre vie et d’être honnête avec vous-même. Demandez-vous si vous accordez assez d’attention aux personnes importantes à vos yeux, si vous gérez bien vos finances et si vous vous épanouissez dans votre travail.

Le meilleur moment pour prendre du recul et vous poser les bonnes questions est pendant vos vacances ou suite à votre retour. Identifiez dans votre esprit ou sur papier les actions à effectuer afin d’atteindre vos objectifs.

Manger sainement.

Pensez aussi à renforcer votre alimentation avec des vitamines, des minéraux et des protéines afin de remédier à la dépression post-vacances, à la fatigue et à la baisse de moral. Choisissez en priorité les fruits et légumes frais de saison, les légumineuses et les céréales complètes. De même, la volaille et le poisson sont préférables à la viande rouge.

Grâce à ces conseils, la dépression post-vacances disparaîtra rapidement. En général, ce phénomène dure entre une et trois semaines. Si le problème persiste et s’accompagne de grosses crises de colère ou d’idées noires, il est probable que vous souffrez d’un burn-out.

Afficher Masquer le sommaire