Pourquoi la rentrée de Janvier 2023 n’aura pas lieu le lundi 2

La rentrée a été décalée le mardi 3 janvier 2023 au lieu du lundi 2 janvier 2023 cette année sur une décision du ministère de l’Éducation nationale. Toutefois, beaucoup de personnes se demandent ce qui a motivé cette décision soudaine qui n’est pourtant pas fréquente pour le calendrier scolaire. On vous explique dans cet article pourquoi il a été décidé de décaler la rentrée qui suit les périodes de Noël du lundi 2 janvier 2023 au mardi 3 janvier 2023.

Pourquoi la rentrée de janvier 2023 se déroule-t-elle pas le lundi 2 janvier 2023 ?

Les cours de rentrée dans les écoles ne reprendront pas le lundi 2 janvier 2023 pour des raisons de sécurité routière, peu importe la zone dans laquelle vos enfants étudient.

Une décision intangible

Cela a été acté, tous les élèves de France auront le bénéfice d’avoir un jour de vacances scolaires en plus pour les périodes de fête de fin d’année. En effet, la rentrée scolaire n’aura pas lieu le lundi 2 janvier 2023, mais le mardi 3 janvier 2023. Que vous soyez dans la zone A, la zone B ou la zone C, vos enfants sont concernés par cette décision. En effet, peu importe les zones scolaires, la période des vacances scolaires de Noël est similaire. L’école est donc fermée jusqu’au lundi 2 janvier 2023.

Lire également : Journées parlementaires du MoDem, le grand mouvement central prôné par François Bayrou au cœur des discussions !

Quoi de mieux que de pouvoir profiter un peu plus des vacances scolaires en famille sans avoir à se tracasser la tête ! Puis revenir à la maison afin d’entamer la rentrée scolaire le mardi suivant. Ce jour de plus permet aux enfants de ne pas faire le retour en classe un lundi de rentrée scolaire, mais plutôt un mardi de rentrée scolaire, ce qui est assez inédit dans les rentrées scolaires des vacances scolaires d’hiver.

La principale raison est liée à des motifs de sécurité routière.

Ce choix a été fait pour des raisons liées à la sécurité routière. Afin de ne pas mettre en danger la vie des parents et des enfants sur les routes de France, le décalage d’un jour de la rentrée scolaire permet d’assurer leur sécurité. Il s’agit donc d’une mesure qui a pour vocation de protéger leur vie sur les routes enneigées et glissantes des périodes d’hiver. Il faut donc éviter une circulation trop importante durant les vacances scolaires de Noël, car il y a un vrai risque de sinistres pour les conducteurs.

A lire aussi : Audrey Lamy : l'actrice donne enfin de ses nouvelles sur les réseaux sociaux après la perte tragique de son bébé!

Le lundi 2 janvier 2023 était trop problématique

Un grand nombre de parents choisissent leurs dates de retour avec la fin de leurs congés d’hiver et c’est un jour en particulier qui pose un problème épineux : le lundi 2 janvier 2023. Dans la pratique, il faut savoir que ce jour de reprise est tout à fait normal pour l’ensemble des enfants français après les iconiques 2 semaines de vacances de Noël habituelles. Toutefois, il en a été décidé autrement pour des raisons de sécurité routière et la date de rentrée est décalée au mardi 3 janvier 2023. La formation du verglas durant cette période est aussi un argument de taille.

Pourquoi la rentrée de janvier 2023 n'aura pas lieu le lundi 2

Qui a pris la décision qui consiste à décaler la rentrée de janvier 2023 le mardi 3 janvier 2023 ?

La formation de cette décision est prise en concertation entre l’éducation nationale et d’autres acteurs.

Une décision du ministère de l’Éducation nationale

Sachez que cette décision est prise avant tout par le ministère de l’Éducation nationale. Il faut préciser qu’il ne prend toutefois pas cette décision tout seul. Face aux critiques habituelles qui abondent, sachez que le ministère de l’Éducation nationale consulte d’autres organismes. En effet, en concertation avec le ministère du Tourisme, le conseil national du Tourisme, le ministère de l’Intérieur, les professionnels du tourisme en montagne, les syndicats de personnels et les fédérations de parents d’élèves, cette décision est prise en étroite collaboration dans une optique commune d’assurer la sécurité des citoyens français.

Une décision récurrente

Il faut savoir que ce n’est pas la première fois que ce genre de décision est prise. En effet, cette date du mardi 3 janvier est souvent sélectionnée par défaut lorsque le premier du jour de l’an se déroule un dimanche. Par conséquent, ce n’est donc pas une nouveauté de voir ce genre de démarche être mise en place. En fait, ceci fait partie des principes retenus depuis un certain nombre d’années. L’Éducation nationale avec l’ensemble des parties prenantes fait le choix de prendre ce genre de mesure lorsque le calendrier n’est pas en adéquation avec la fin des vacances scolaires.

Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis